Dans cet article, je vous montre comment :

  1. générer du trafic vers votre site Web
  2. convertir un maximum de visiteurs en leads

Rapidement.

Nous n’aborderons pas les mêmes conseils déjà vus des centaines de fois comme :

  • Créer un blog
  • Soigner son SEO
  • Définir sa stratégie de contenu
  • Faire de la publicité sur Facebook

Bien évidemment, ces conseils fonctionnent. 

Mais ils ont été 1000 fois rabâchés.

Tout le monde les applique déjà… Il est donc difficile d’émerger si on s’en tient qu’à ces derniers.

Non, l’idée est d’aller plus loin.

J’ai donc compilé ici des astuces et conseils qui fonctionnent réellement en 2019 pour générer du trafic et des leads

Je les ai regroupés en 2 principales catégories :

  1. La génération de trafic : c’est la base de la conversion, sans trafic, pas de conversion…
  2. La conversion : il s’agit de toutes les actions qui sont directement liées à la génération de leads. Elles ont pour vocation d’optimiser vos taux de conversion “visiteurs / leads”.

Bien évidemment, certains conseils servent à la fois à la génération de trafic et à la conversion. Le classement dans l’une ou l’autre des catégories n’est donc pas à prendre au pied de la lettre.

Pour chaque idée, je donne une estimation de temps, de difficulté et de coût liés à la mise en œuvre. 

J’indique également une estimation sur l’impact potentiel que vous pouvez attendre pour chaque astuce décrite.

Allons-y !

Mais avant, n’oubliez pas que ce travail est loin d’être exhaustif. 

N’hésitez pas à le critiquer et à me faire part de votre propre expérience et de vos astuces personnelles via les commentaires.

Téléchargez cet article long au format PDF

À au fait, je vous réserve une surprise en fin d’article : Le Guide Ultime pour Générer des Ventes en pagaille. Vous pourrez le télécharger gratuitement.

Générez du trafic sur votre site Internet : 33 idées

Ajouter des “LSI Keywords” à vos contenus

Google ne se contente plus d’analyser des mots-clés, mais il est désormais en mesure de comprendre des thématiques entières.

Comment les comprend-t-il ?

Grâce à vos “LSI Keywords”. 

C’est quoi les “LSI Keywords” ? 

Ce sont tous les mots associés à une thématique précise et qui permettent de la caractériser avec certitude.  

LSI = “Indexation Sémantique Latente”. Il s’agit d’un procédé d’analyse sémantique qui permet de mieux comprendre le sens des contenus qui sont publiés sur le Web.

Si je vous donne un mot-clé tel que “ménage”, vous ne serez pas en mesure de savoir si je parle du ménage au sens de l’Insee ou des travaux d’entretien et de propreté dans un intérieur.

Si par contre, j’utilise les mots-clés LSI tels que “poussière”, “balai”, “serpillère”, “produit d’entretien”, etc., vous comprendrez immédiatement que je parle du ménage au sens “travaux d’entretien et de propreté”. 

Les mots-clés LSI aident donc Google mais aussi vos lecteurs à mieux comprendre vos propos. 

C’est bon pour votre positionnement sur Google mais également pour engager vos lecteurs à lire votre contenu et les inciter à les partager sur les médias sociaux.

Les mots-clés LSI pour cet article pourraient être :

  • Générer du trafic Web
  • Générer de l’audience
  • Acquérir des visiteurs
  • Nombre de visites uniques
  • Temps de lecture
  • Taux de rebond
  • Conversions Web
  • Optimisation des taux de conversion
  • Taux de conversion
  • Landing page
  • Call-to-action
  • Lead nurturing
  • Marketing automation

Voilà, j’ai mes LSI pour mon article 🙂

Pour trouver vos LSI, vous pouvez utiliser l’outil “LSIGraph”.

LSI Keywords

Attention, vous obtiendrez majoritairement des mots en anglais. Mais il est relativement simple de les localiser.

Difficulté : facile
Temps : 10 min par article
Coût : gratuit
Impact potentiel : moyen

Ajouter des “Share Trigger” dans vos contenus

Les “Share Trigger” font la différence entre des contenus qui ne décollent pas en termes d’audience et ceux qui vont générer énormément de partages et de backlinks.

Il n’y a pas malheureusement de recette toute faite. 

Si elle existait, nous ferions tous la même chose et cela se saurait.

Il faut donc que vous testiez différentes formules pour voir celles qui fonctionnent le mieux auprès de votre audience.

Vous voulez tout de même quelques idées de “Share Trigger” ?

Les voici :

  • Les “Listicles post” : il s’agit d’article sous forme de liste. Cet article est un exemple de listicle. Ce n’est pas une tactique récente, mais elle fonctionne toujours très bien même si elle est un peu en perte de vitesse. Noah Kagan et Buzzsumo ont analysé 100 000 articles de blog. Cette étude montre que les listicles post arrivent en seconde position derrière les infographies en matière de partages sur les médias sociaux.
Buzzsumo
  • Les infographies voyagent également très bien. Même si elles sont “moins à la mode” qu’avant. Elles restent cependant toujours très appréciées sur les médias sociaux.
  • Les articles “polémiques” vont également avoir tendance à créer le débat et à susciter ainsi les partages.
  • Les articles qui contiennent de courtes vidéos ou des vidéos pédagogiques sont souvent très appréciés des internautes et seront donc plus souvent partagés que la moyenne.

Encore une fois, testez différentes formules. 

Testez, testez, testez et concentrez-vous sur celles qui fonctionnent pour vous. 

Difficulté : moyenne
Temps : long (le temps de tester)
Coût : gratuit
Impact potentiel : élevé

Incitez vos lecteurs à partager vos contenus sur Twitter

Cette astuce est très simple. 

Vous repérez dans vos contenus les éléments susceptibles d’être tweetés.

Il peut s’agir de citations, de chiffres, de phrases chocs, de définition, etc..

Et vous en faites de tweets prêts à être tweetés avec Clicktotweet.

ClicktoTweet

Voici un exemple que je vous invite à tweeter d’ailleurs 🙂

Difficulté : facile
Temps : quelques minutes
Coût : gratuit
Impact potentiel : faible

Transformez vos contenus en de nouveaux formats

Je ne vous apprends rien en vous disant qu’il est difficile et long d’écrire de bons articles, de tourner de bonnes vidéos ou de produire de bons podcasts par exemple.

Il est donc essentiel de les exploiter sous différents formats.

Cela vous permet de créer une audience sur différents canaux : YouTube, blog, SoundCloud… à moindre frais.

Les efforts d’adaptation ne sont pas énormes. 

Un article peut être lu pour être diffusé via un podcast ou servir de script pour une vidéo et inversement.

Par exemple, mon article “Quatre axes précis pour redéfinir votre Marketing Mix et opérer un boost majeur de vos performances en 2019 [+ Exemples]” a fait l’objet d’un Podcast.

Le présent article pourrait faire l’objet d’un script vidéo moyennant quelques adaptations.

Il faudra que je pense à le faire d’ailleurs 🙂

Difficulté : moyenne
Temps : quelques heures
Coût : gratuit
Impact potentiel : important

Mettez à jour vos “vieux” contenus et faites en la promo comme s’ils agissaient de nouveaux contenus 

C’est presque une question d’hygiène. 

Plutôt que de laisser “traîner” de vieux contenus qui vont faire exploser votre taux de rebond et vous faire perdre des conversions, mettez les à jour.

Les personnes qui arrivent sur un “vieux” contenu vont probablement lire des recommandations qui sont dépassées (imaginez cet article dans 3 ans…).

Ils vont donc, dans la majorité des cas, repartir immédiatement créant ainsi du “Pogosticking” qui est un très mauvais signal pour Google.

Résultat des courses :

  • Vous ne créez aucun engagement
  • Vous ne donnez pas une “bonne image” à votre marque
  • Votre taux de rebond “global” augmente
  • Vous ne maximisez pas vos conversions
  • Vous envoyez de mauvais signaux à Google

C’est pas joli, joli…

Que faire alors ?

C’est très simple, consultez vos statistiques. Repérez les contenus “dépassés” mais qui génèrent toujours des visites et mettez les à jour.

Les mises à jour vont concerner principalement :

  • Le rafraîchissement des chiffres, si l’article en contient
  • Le retrait des notions totalement dépassées
  • L’ajout des notions actuelles
  • Éventuellement, un historique pour expliquer qu’est-ce qui a changé depuis la première publication de l’article
  • Le lifting du copywriting pour s’assurer que les lecteurs soient réellement engagés
  • L’ajout de visuels, vidéos, infographies actuelles
  • La mise à jour du SEO avec notamment les “LSI Keywords”
  • La mise à jour des call-to-action (si votre contenu n’en possède pas, profitez-en pour en ajouter un qui soit en lien avec le contenu et si votre contenu en propose déjà un, assurez-vous qu’il ne soit pas dépassé lui aussi)

Une fois votre contenu mis à jour, vous devez en faire la promotion de manière identique à celle que vous feriez pour vos nouveaux contenus : Facebook, Linkedin, Twitter, Forums…

L’impact sera important, vous générez plus de trafic, plus de conversions et vous optimiserez votre présence sur Google et les médias sociaux.

Difficulté : moyenne
Temps : quelques heures par articles
Coût : gratuit
Impact potentiel : important

Supprimez vos contenus totalement périmés : le content pruning

C’est encore une question d’hygiène.

Le référencement naturel est souvent associé à la création de contenu. Pour optimiser sa visibilité, le premier réflexe est d’en publier de nouveaux. 

On néglige souvent l’impact de ceux qui sont déjà en ligne sur les performances globales. 

C’est bien dommage car en matière de SEO, l’adage “less is more” peut s’appliquer à merveille. 

Supprimer des contenus de faible qualité ou des contenus totalement obsolètes peut s’avérer payant. 

C’est l’objet du “content pruning” : détecter les contenus qui ont un impact négatif sur les performances d’un site Web et décider de les retirer ou de les optimiser. 

C’est très similaire à la taille (“pruning”) d’un arbre fruitier. En retirant des branches mortes ou inutiles, on optimise la vivacité de l’arbre, ce qui conduira à une meilleure récolte.

Les pages concernées peuvent présenter les caractéristiques suivantes :

  • Les contenus totalement obsolètes ;
  • Les contenus qui ne génèrent pas de trafic et/ou d’engagement ;
  • Les contenus avec une densité de texte trop faible ;
  • Les contenus dupliqués ou qui cannibalisent d’autres contenus…

Une fois listées, il faut décider soit de les retirer définitivement, soit de les optimiser (Cf. : plus haut). 

Le choix n’est pas toujours facile. 

Il est préférable de se demander si elles peuvent être optimisées. 

Dans le cas contraire, le retrait pur et simple s’impose. 

Attention toutefois de ne pas retirer des contenus de manière inconsidérée.

Difficulté : difficile
Temps : quelques heures pour auditer vos contenus (en fonction de leur nombre)
Coût : gratuit
Impact potentiel : important

Participez à des podcasts

Les podcasts sont très clairement  à la mode. 

1/3 des américains âgés de 25 à 54 ans écoutent régulièrement des Podcasts.

Alors bien sûr ces chiffres sont américains, mais la tendance semble enclenchée en France. 

Vous pouvez bien évidemment créer votre propre émission. J’en parle plus bas.

Mais il y a quelque chose de plus simple à faire et qui peut vous offrir une belle visibilité : participer à des Podcasts existants.

Podcast Captain Marketing

Comment ?

Partez à la recherche des Podcasts qui cartonnent dans votre domaine d’activité sur SoundCloud, iTunes ou encore Stitcher par exemple.

Repérez les créateurs et animateurs de ces Podcasts. Suivez les sur Linkedin. 

Intéressez-vous à ce qu’ils font. 

Et voyez ce que vous pouvez leur apporter si vous deviez passer dans leur “émission”.

Une fois que vous êtes au point, contactez-les.

Si vous arrivez à vous faire inviter, vous jouirez d’une belle tribune.

Ça vaut le coup de tenter !

Moi j’adorerais passer dans Le Gratin poke @plaigneau

Difficulté : moyenne
Temps : ½ journée 
Coût : gratuit
Impact potentiel : important

Utilisez beaucoup de visuels dans vos contenus

C’est une astuce toute simple : il faut utiliser beaucoup de visuels dans ses contenus.

Il peut s’agir d’images, d’infographies, de vidéos, peu importe le format. 

Le principal est qu’il y en ait beaucoup.

Selon Brian Dean, les contenus qui contiennent des images obtiennent 94% de partages en plus que ceux qui n’en contiennent pas !

Alors, n’hésitez pas.

Pouple

Difficulté : facile 
Temps : quelques minutes ou quelques heures…
Coût : gratuit
Impact potentiel : moyennement important 

Ajoutez de la valeur dans vos contenus

Il n’y a pas de recette miracle.

D’ailleurs si vous ne deviez en retenir qu’une seule, ce devrait être celle-ci :

-> Créez de la valeur à travers vos publications !

Comment créer de la valeur ?

Demandez-vous si vos articles, vidéos, podcats, infographies… sont réellement utiles à votre audience.

Apportez quelque chose de neuf ou abordez un sujet déjà vu par ailleurs mais sous un angle nouveau. 

Si vous proposez des contenus sur des sujets déjà traités des centaines de fois, vous risquez de ne pas intéresser grand monde…

J’ai d’ailleurs publié assez récemment un article à ce sujet :

Pourquoi votre Marketing de Contenu ne fonctionne pas et comment inverser rapidement la tendance ? [+Checklist] 

Je vous invite à le lire attentivement. C’est un sujet essentiel pour réussir à construire rapidement une audience qui achète.

Difficulté : difficile
Temps : un article de blog peut prendre jusqu’à 2 jours pour être rédigé 
Coût : le temps que vous y passez + la sous-traitance éventuelle pour les recherches documentaires, les créations graphiques, la réécriture…
Impact potentiel : important

Écrivez des contenus longs

L’impact des contenus longs sur les partages et l’obtention de backlinks a été confirmé depuis quelques années déjà par une étude Buzzsumo / Moz

Contenus Longs

Oui, les contenus longs sont lus et partagés.

L’image ci-dessous vous montre le temps passé sur l’article “Pourquoi votre Marketing de Contenu ne fonctionne pas et comment inverser rapidement la tendance ? [+Checklist]”.

Plus de 12 minutes. Not so bad pour des Internaute qui ne se donneraient plus la peine de lire.

Temps de lecture

Et puis, il n’y a aucune obligation à lire un article long de bout en bout.

C’est la raison pour laquelle il faut systématiquement proposer un sommaire avec ancres afin que vos lecteurs puissent se rendre facilement sur les paragraphes qui les intéressent en priorité.

Difficulté : difficile
Temps : un article de blog peut prendre jusqu’à 2 jours pour être écrit 
Coût : le temps que vous y passez + la sous-traitance éventuelle pour les recherches documentaires, les créations graphiques, la réécriture…
Impact potentiel : important

Promouvez vos contenus

La promotion des contenus sur les médias sociaux, les groupes de discussion, les communautés slacks ou encore des forums semble être une évidence.

Et s’en est une…

Mais pourtant, il s’agit souvent d’une activité bâclée.

Voilà mes conseils :

  1. Testez beaucoup de plateformes (Linkedin, Twitter, Facebook, Instagram, YouTube, différents groupes de discussion, différents forums) et mesurez l’impact de chaque canal. Vous devriez rapidement voir émerger la règle des 20/80 (la fameuse loi de Pareto). Les 20% d’efforts qui vous rapportent 80% de résultats. Concentrez-vous alors sur les 20% des plateformes qui vous rapportent vos 80% de résultats et laissez tomber le reste.
  2. Storytellez vos publications. C’est de la haute couture. Expliquez en quoi vos followers doivent lire le contenu, qu’est-ce qu’ils vont y apprendre, en quoi elle va leur être utile. Invitez également des “influenceurs” triés sur le volet (@+prénom et nom) pour les inviter à commenter et à partager. Dans l’exemple suivant, j’explique pourquoi il faut lire le contenu que je partage :
Publication Linkedin

Difficulté : moyenne
Temps : quelques semaines au démarrage puis 1 heure par semaine 
Coût : le temps que vous y passez + la sous-traitance éventuelle pour le Community Management
Impact potentiel : moyen

Partagez vos contenus sur les médias sociaux aux bons moments

Le “bon moment” compte, pourquoi s’en priver ?

SproutSocial a réalisé une étude pour mettre en évidence les meilleurs heures pour publier sur les médias sociaux.

Facebook Instagram, Twitter et Linkedin sont concernés.

Qu’est-ce qu’on y apprend ?

Je m’en tiendrai à Linkedin. Vous pourrez consulter l’étude dans son intégralité ici.

Linkedin Global Engagement

Le “best” : mercredi de 9h à 10h et 12h.

Sinon, du mardi au vendredi de 8h à 14h, c’est pas mal non plus.

Le jour le moins performant c’est le dimanche.

Les heures les moins favorables sont comprises entre 21h et 3h du matin

Difficulté : facile
Temps : aucun
Coût : aucun
Impact potentiel : moyen

Ré-exploitez vos “vieux” contenus sur Linkedin et Medium

Vous avez de “vieux” contenus qui ont performé dans le passé et qui sont toujours d’actualité ?

Si oui, ce conseil est fait pour vous !

Publiez les sur Linkedin et/ou sur Médium.

Linkedin

Cela vous permettra :

  • De faire revivre vos contenus
  • De toucher une nouvelle audience
  • D’être visible sur deux carrefours incontournables d’audience

Difficulté : facile
Temps : rapide
Coût : aucun
Impact potentiel : moyen

Etudiez les principales sources de trafic de vos concurrents et exploitez les

C’est une astuce relativement simple.

En utilisant SimilarWeb, vous pouvez connaître instantanément quelles sont les sources de trafic de vos concurrents.

Par exemple, pour le site de Neil Patel, nous apprenons que Médium et Hubspot sont deux sources importantes de trafic.

SimilarWeb

Et que Facebook et YouTube sont les deux réseaux sociaux les plus performants pour Neil Patel.

Performance Médias Sociaux

Si nous étions concurrents de Neil Patel, nous pourrions en tirer les conclusions suivantes :

  1. Qu’il ne serait pas intéressant de publier des contenus sur Medium et des articles de blog en tant qu’invité sur HubSpot.
  2. Que Facebook et YouTube devraient être nos priorités en matière de réseaux sociaux.

C’est pas toujours pertinent. Mais en fonction de la taille de vos concurrents, cela peut-être assez efficace.

Difficulté : facile
Temps : rapide
Coût : aucun
Impact potentiel : important

Participez à des Guest Posts

Rien de plus simple pour se faire connaître.

Identifiez les blogs ou sites Web influents dans votre domaine et qui sont ouverts aux rédacteurs externes.

Par exemple, le blog SEMrush offre la possibilité de proposer des articles en tant que “Guest”.

Cela pourrait s’avérer être une bonne solution pour moi. 

En publiant des articles originaux sur le blog de SEMrush, je pourrai en effet bénéficier de leur audience étendue.

Blog SemRush

Toutefois, ce que nous cherchons, ce n’est pas la notoriété mais bien du trafic vers notre propre site Web.

Il ne faut donc pas se contenter de la biographie en fin d’article pour espérer générer beaucoup de trafic

Signature Blog

Une partie importante des lecteurs auront arrêté leur lecture avant d’arriver jusqu’à son terme.

Il faut donc proposer des call-to-action directement dans le corps de l’article.

Ces derniers peuvent renvoyer sur des ressources complémentaires intéressantes, en lien avec l’article.

Bien évidemment, ces ressources sont hébergées sur votre propre site Web, générant ainsi un trafic non négligeable.

Difficulté : moyenne
Temps : tout dépend si vous disposez déjà des ressources utiles
Coût : faible
Impact potentiel : important

Créez un outil gratuit pour générer des liens entrant vers votre site Web

Construire une visibilité importante uniquement à coup de “blog posts” est aujourd’hui très complexe.

Si vous souhaitez générer une forte visibilité dans des temps records, vous avez tout intérêt à proposer des outils accessibles gratuitement.

Il peut s’agir de calculateurs, d’assessments, de tests, de diagnostics, d’évaluateurs

L’important est qu’il soit en phase avec les besoins de vos cibles.

Ces outils sont généralement très viraux. 

Par exemple, Unbounce en propose un pour analyser la qualité de ses landing pages.

Unbounce

Ce qui s’avère parfaitement en lien avec leur offre et les besoins de leurs cibles.

Bon en plus vous pouvez générer un max de conversions !

Difficulté : élevée
Temps : long
Coût : fonction du développement de l’outil
Impact potentiel : très important

Au fait, un outil sympa pour créer des contenus interactifs : Outgrow 🤫

Mettez le paquet sur votre Newsletter

Vous n’avez pas remarqué que Facebook, Linkedin, Twitter et même Google renvoient de moins en moins de trafic vers votre site Web ?

Pourquoi ?

Bien tout simplement pour gagner la course à l’audience. Plus ils nous gardent captifs “chez eux” et plus ils nous “monétisent” à travers leurs offres publicitaires.

No Click Searches

De plus, selon Wisemetrics, la durée de vie totale d’une publication sur Facebook n’est que de quatre heures et demie environ, et celle d’un tweet, un peu plus d’une heure…

Les emails mettent en moyenne 12 jours avant que leur taux d’ouverture ne cesse de croître et leur taux d’engagement concerne un pourcentage bien plus important qu’une publication sur un média social. 

Pour rappel, si vous ne sponsorisez pas vos publications sur Facebook, Linkedin, Instagram… votre reach sera très, très proche de zéro.

Autant dire que vous n’allez pas toucher grand monde…

Résumons :

  • Google renvoie moins de trafic vers les sites des éditeurs (le graphique ci-dessus nous montre les “no-click searches”)
  • Le reach organique de Facebook est au plus bas
  • Instagram ne permet pas de faire de lien sortant
  • LinkedIn privilégie les publications sans liens
  • YouTube tronque les descriptions des éditeurs de vidéos juste avant l’apparition du lien
  • Les Tweets sans lien connaissent plus d’engagement et d’amplification
  • La compétition sur les “Ads” devient drastique

Il faut agir ! 

Oui mais comment ?

En revenant au basics 🙂

La bonne vieille newsletter va nous sauver !

Pourquoi ?

Parce que c’est un canal que nous maîtrisons parfaitement. Les abonnés sont les “nôtres” pas ceux de Linkedin, Twitter, Instagram ou encore Facebook…

Parce que nos abonnés sont captifs. Ils vont recevoir vos contenus et réagir.

Parce que le taux de clients est plus important parmis les abonnés que les non abonnés.

Parce que votre taux d’ouverture et de clics sont des baromètres précis de la qualité de vos contenus

Vous devez avoir pour ambition d’atteindre au moins les 40 % de taux d’ouverture.

Taux d'ouverture

J’ai donc l’habitude de dire qu’un abonné à votre newsletter équivaut à 1000 followers sur vos médias sociaux.

La newsletter n’est pas ringarde, qu’on se le dise !!!

Soignez-la et soignez vos call-to-action pour inciter un maximum de vos visiteurs à s’abonner. Vous travaillerez ainsi vos conversions par la même occasion !

D’ailleurs, si vous n’êtes pas abonné.e à ma Newsletter, abonnez-vous sans plus tarder sous peine de louper des super contenus que je suis en train de vous concocter 🙂

Difficulté : moyenne
Coût : moins cher que vos dépenses pub sur les médias sociaux 😉
Temps : il est possible d’automatiser
Impact potentiel : très important

Créer votre “Branded Keyword”

Le “Branded Keyword” peut être votre marque. Le “nirvana” du marketing est d’inscrire progressivement la marque comme incontournable dans un domaine donné

Quand nous pensons “location de vacances” nous pensons désormais “Airbnb”. Quand nous pensons recettes de cuisine, nous pensons “Marmiton”.

Quand nous pensons VTC nous pensons “Uber”. 

L’image ci-dessous démontre que Uber est plus recherché que le terme générique “VTC”.

La marque s’est installée dans l’inconscient collectif. On ne dit pas : “je prends un VTC”, mais “je prends un Uber”.

Google Trends

Il est également possible de tenter de créer un “Branded Keyword”, non pas sur son nom de marque, mais sur une activité.

J’utilise par exemple le terme “Account-Based Content” qui n’est pas encore très répandu. 

Ce dernier me semble en effet très intéressant dans le cadre notamment des activités liées à l’ABM et au Social Selling.

Bon j’ai encore du boulot 😉

HubSpot a su par exemple imposer le terme Inbound Marketing. On peut dire qu’ils sont arrivés à imposer une “brand Keyword” dans la mesure où la marque HubSpot est aujourd’hui encore intimement liée à la notion d’Inbound Marketing.

Difficulté : difficile
Temps : très long
Coût : beaucoup de contenus
Impact potentiel : très, très important

Ciblez vos audiences Lookalike Facebook 

Une audience “lookalike” est une technique qui vous permet de toucher de nouvelles personnes susceptibles d’être intéressées par vos contenus en raison de leurs similitudes avec vos Fans.

Super simple à utiliser sur Facebook, c’est un très bon moyen de faire rapidement grossir son audience en touchant de nouvelles personnes qui possèdent les mêmes données démographiques ou les mêmes centres d’intérêt.

Difficulté : moyenne
Temps : court
Coût : “no limit”, à vous de voir
Impact potentiel : moyen

Effectuez un audit 20/80 de vos Top Contenus en termes de performance

La loi de Pareto s’applique à merveille aux contenus. En scrutant vos statistiques, vous devriez vous apercevoir que 20 % de vos contenus génèrent approximativement 80 % de vos résultats en termes d’audience mais aussi en termes de conversions.

Vous obtiendrez ainsi des indications très claires sur les thématiques qui créent un réel engagement auprès de vos cibles.

Difficulté : facile
Temps : court
Coût : de l’huile de coude
Impact potentiel : important

Utilisez le live sur Facebook ou sur Linkedin

Relativement simple à faire, vous pouvez créer du live sur Facebook, Twitter, Instagram et bientôt sur Linkedin.

Le live est un format très apprécié qu’il faut tester auprès de son audience. 

Attention toutefois à bien préparer votre “événement” en amont pour proposer quelque chose de qualitatif le jour J. 

Difficulté : moyenne
Temps : moyen
Coût : pas grand chose
Impact potentiel : important

Reciblez vos visiteurs sur Facebook

C’est encore une technique super simple.

Créez une publicité Facebook qui met en avant un article de blog qui fonctionne déjà bien en termes d’audience.

Puis ciblez l’audience de votre site sur les deux derniers mois.

Et lancez votre campagne.

C’est simple et cela ne demande pas un budget faramineux.

Pour savoir comment créer des audiences personnalisées depuis votre site web, c’est par ici.

Difficulté : relativement facile
Temps : moyen
Coût : en fonction du budget que vous souhaitez mettre 
Impact potentiel : moyen

Participez à des conférences ou créez en une 

Pas simple !

Mais ça peut rapporter gros.

J’aide mon ami Michel Brebion pour la programmation de Inbound Marketing France. 

Michel s’est lancé il y a 3 ans dans cette folle aventure et c’est un réel succès !

Inbound Marketing France

Il s’est imposé depuis comme l’un des hommes forts de l’Inbound Marketing en France.

Alors faut-il suivre son exemple ?

Pourquoi pas ! 

Mais vous pouvez aussi créer des événements beaucoup plus simples à organiser tel qu’un meetup par exemple. 

Difficulté : difficile
Temps : long
Coût : élevé et risqué
Impact potentiel : très important

Répondez aux commentaires sur les médias sociaux, YouTube et sur votre blog

Répondez aux commentaires de votre communauté partout où vous êtes présent : votre blog, votre chaîne YouTube, vos médias sociaux…

Mais n’hésitez pas à participer également aux échanges qui se créent sur d’autres profils médias sociaux que les vôtres, chaque fois que c’est pertinent.

En y apportant de la valeur aux échanges, vous vous rendrez visible et vous pourrez même inciter certaines personnes à cliquer sur un lien que vous pouvez subtilement proposer dans votre commentaire.

Linkedin Commentaire

Evitez par contre de partager votre lien dans un commentaire qui n’apporte absolument rien au débat. C’est juste INSUPPORTABLE !

Commentaire blog

Difficulté : simple
Temps : rapide
Coût : aucun
Impact potentiel : faible

Créez une signature mail personnalisée avec un PS

C’est super simple !

Dans l’exemple suivant, je vous montre comment j’utilise le PS pour générer des abonnés à ma newsletter.

Et ça marche…

Signature mail

Il faut savoir qu’un PS est l’un des éléments les plus lus dans les emails.

Ne me demandez pas pourquoi.

Je n’en sais rien…

Difficulté : simple
Temps : rapide
Coût : aucun
Impact potentiel : moyen

Sponsorisez les Newsletters influentes dans votre domaine

Tentez d’identifier toutes les newsletters influentes dans votre domaine.

Et évaluez s’il y a un potentiel à sponsoriser vos contenus.

Dans l’exemple suivant, Club Med prend la parole dans la newsletter TTSO.

Pub Club Med

C’est intelligent, c’est bien fait, c’est ciblé et ça reste parfaitement raccord avec la ligne éditoriale de TTSO.

Vous allez me dire : “oui mais c’est le Club Med, ils ont de gros moyens, ils peuvent se le permettre” ! 

Que nenni, le Festival du film de fesses fait également sa pub sur TTSO 🙂 Et n’allez pas me dire que c’est une grosse boîte, le festival du film de fesses…

Festival du film de fesses

Démarrez un Podcast

Le podcast est incontestablement l’un des formats qui a le vent en poupe. 

Il n’y a plus beaucoup de moments d’attention disponibles chez nos cibles qui sont sur-sollicitées de toutes parts.

Et c’est là la magie du podcast : arriver à s’immiscer dans des moments d’attention qui traditionnellement n’en sont pas (sport et déplacement, notamment).

En faisant preuve d’un peu d’imagination, vous pourrez rapidement trouver votre propre en angle éditorial et vous lancer.

Par exemple, la marque Figaret a lancé un podcast sur l’entrepreneuriat français : “mouiller la chemise”.

Clever

Mouiller la chemise

La courbe d’apprentissage pour se lancer n’est pas excessivement longue. 

Le podcast représente donc un moyen très accessible pour produire des contenus.

Pensez d’ailleurs à vous abonner à ma chaîne sur Soundcloud.

Difficulté : simple
Temps : rapide
Coût : relativement faible
Impact potentiel : moyen

Interrogez vos visiteurs pour obtenir des idées d’articles de blog

C’est simple à faire.

Vous pouvez proposer plusieurs thématiques et sonder vos visiteurs pour savoir quelles sont celles qui remportent le plus de suffrage.

Ce faisant, vous connaîtrez les idées de sujet les plus porteuses.

Vous pourrez également détecter des points de douleur potentiels chez vos cibles.

By the way, quels sont vos sujets préférés et lesquels souhaiteriez-vous que je traite en priorité ?

Exprimez-vous en commentaire, je les lirai tous !

Difficulté : simple
Temps : rapide
Coût : faible
Impact potentiel : moyen

Relancez vos “non-ouvreurs” une fois par email

Pour chaque campagne envoyée, vous pouvez vous permettre de relancer vos non-ouvreurs.

Une fois, pas deux, pas trois. Une fois, that’s it.

Par exemple, j’envoie mes articles à mes abonnés. 

Dans le mini workflow ci-dessous, il s’agissait de l’article “Pourquoi votre Marketing de Contenu ne fonctionne pas et comment inverser rapidement la tendance ? [+Checklist]”. 

Une fois le premier email envoyé, j’ajoute un délai de 3 jours puis je filtre les “non-ouvreurs” et je leurs envoie une nouvelle fois l’email initial.

Voici mon workflow :

Scénario email marketing

Résultat des courses :

  • Email 1 : 51% de taux d’ouverture
  • Email 2 : 24 % de taux d’ouverture
  • L’addition : 75 % de taux d’ouverture

Difficulté : simple
Temps : rapide si vous êtes bien outillé.e
Coût : le prix à payer pour une bonne solution de marketing automation
Impact potentiel : moyen

Personnalisez vos Newsletters

Arrêtez les Newsletters trop “Corporate”

Exemple (je m’appuie sur la newsletter de mon ami Philippe Gastaud) :

Newsletter

C’est joli et les résultats ne sont pas mauvais : taux d’ouverture environ 30-35% et taux de clics environ 3-4%.

Mais voilà on veut de la chair, de l’humain, du vrai.

Ce qui m’intéresse, c’est “VOUS” ! 

Votre entreprise, beaucoup moins…

Voici l’un de mes emails. C’est simple, sobre et personnel.

Newsletter

Ce n’est pas Captain Marketing qui prend la parole, mais moi-même.

C’est pas plus sympa ?

Dites moi que oui 🙏

Les résultats sont dans tous les cas sympas :

Taux d’ouverture de 50 %

Taux d'ouverture

Taux de clic de 27 %

Taux de clic

Après quelques heures seulement suite à l’envoi. Ces stats devraient donc s’améliorer encore.

Difficulté : simple
Temps : rapide si vous êtes bien outillé.e
Coût : le prix à payer pour une bonne solution de marketing automation
Impact potentiel : important

Utilisez les “Youtube Cards” dans vos vidéos

Si vous animez une chaîne Youtube, pensez aux “Youtube Cards”.

YouTube Cards

Elles sont super simples à faire et permettent de proposer dans votre vidéo des “messages complémentaires” et surtout d’insérer des call-to-action.

Une fois qu’elles sont configurées, une petite zone rectangulaire (ou accroche) s’affiche dans l’angle supérieur droit de la vidéo pour donner un aperçu du message aux personnes qui regardent vos vidéos.

Difficulté : simple
Temps : rapide
Coût : un peu d’efforts
Impact potentiel : moyen

Utilisez les influenceurs YouTube

C’est un peu comme pour le podcast.

Il peut être long de monter sa propre chaîne YouTube et attendre que son audience grossisse.

Pour bénéficier d’une audience déjà installée, quoi de mieux que s’appuyer sur des youtubers influents dans votre domaine ?

Il faut :

  • les identifier (une simple requête sur Youtube peut suffir)
  • apprendre à les connaître
  • les contacter (attention à cette étape, il va falloir leur donner envie !)

L’objectif ?

Qu’ils vous invitent pour une interview par exemple.

Mais attention, ils ne le feront pas pour rien. Il faut vraiment que vous ayez quelque chose de pertinent à apporter à leur audience.

Difficulté : moyennement difficile
Temps : long
Coût : néant
Impact potentiel : important

Ecrivez des titres longs

Contrairement à la croyance générale, des titres longs sembleraient être plus performants que des titres courts notamment lorsqu’il s’agit de partages sur les médias sociaux.

D’après l’étude Buzzsumo / Backlinko, les titres qui comprennent entre 14 et 17 mots ont tendance à être plus partagés.

Titre long

Pourquoi s’en priver ?

Difficulté : facile
Temps : rapide
Coût : néant
Impact potentiel : faible

Optimisez votre CRO (“conversion rate optimization”) : 17 idées immanquables

Optimisez vos Landing Pages

Il y a déjà énormément d’informations qui circulent sur le Net à propos des Landing Pages ou Squeeze Pages, vous n’aurez pas de mal à les trouver.

J’insisterai donc sur les quelques points fondamentaux (j’écrirai dans un futur proche très probablement un guide complet sur le sujet, abonnez-vous à la Newsletter si vous souhaitez être informé.e) :

Débarrassez-vous de tout artifice. Qu’est-ce que vous souhaitez que votre visiteur fasse sur votre landing page ?

Qu’il convertisse, non ?

Alors retirer tout ce qui peut le distraire et l’éloigner du but.

Optez pour une accroche qui porte réellement le bénéfice

Pourquoi devrait-il vous donner ses coordonnées

Il faut que ça en vaille vraiment le coup.

Alors dites le clairement dans votre titre.

Puis dans votre accroche.

Limitez le nombre de champs de formulaire au STRICT MINIMUM.

C’est quoi le minimum ?

C’est simple, il s’agit des informations dont vous avez besoin à 200 % pour votre business.

En appliquant ces quelques principes, vous pourrez à coup sur voir vos taux de conversion augmenter rapidement.

Landing Page

Ma page d’abonnement à ma Newsletter enregistre un taux de conversion de 63 %.

Taux de conversion

Vous pouvez vous aussi y arriver facilement.

Difficulté : moyenne
Temps : moyen
Coût : un bon outil de landing page
Impact potentiel : important

Utilisez des Popup sur certaines pages

Les popups peuvent exaspérer rapidement vos visiteurs. N’en n’abusez pas. Mais quand ils sont utilisés à bon escient, ils cartonnent réellement en matière d’acquisition de leads.

Ne bricolez pas avec vos popups, utilisez des solutions logicielles qui vous permettent de contrôler les éléments ou comportements qui conduisent au déclenchement des popups

Popup Wisepops

Ces solutions doivent également vous permettre de suivre les performances des popups pour savoir celles qui convertissent et celles qui exaspèrent.

La meilleure solution en France, c’est Wispops et le meilleur pro français du Popup, c’est Greg !

En matière de Popup, le moindre détail compte, alors lisez le guide de Greg

Difficulté : moyenne
Temps : moyen
Coût : le prix d’une bonne solution de popups
Impact potentiel : important si vous considérez que toute augmentation de votre taux de conversion est importante

Optimisez le temps de chargement de vos pages

Le temps de chargement de vos pages Web impacte directement le taux de bounce. Plus les pages sont lentes à charger et plus vous perdez de visiteurs.

C’est pas moi qui le dit !

C’est Google.

Par exemple : 53% des personnes quitteront une page mobile si elle prend plus de 3 secondes à se charger.

S’ils vous quittent, comment allez-vous convertir ?

La corrélation est évidente.

Plus vous accélérez la vitesse de chargement de vos pages et moins vos visiteurs partiront et plus vous obtiendrez de conversions.

Vous pouvez tester vos pages sur Dareboost par exemple.

Par exemple, pour Captain Marketing, c’est assez nul… J’attends que ma dév se réveille. Je vais finir par la fouetter ! 

Difficulté : moyenne
Temps : moyen
Coût : un peu de dév
Impact potentiel : relativement important

Eliminez votre “SideBar”

La sidebar est souvent contre productive. 

Pourquoi ?

Parce qu’elle détourne l’attention de l’utilisateur vers des éléments qui peuvent nuire à la conversion.

Prenons un exemple.

Livre blanc CDP

Cette page a un objectif : que les visiteurs téléchargent le livre blanc “Introduction aux technologies CDP”.

Malheureusement, la sidebar introduit pas mal de distractions qui viennent détourner l’attention.

Résultat, la page est moins performante et son taux de conversion pourrait être optimisé.

Alors bien évidemment, il faut identifier les pages pour lesquelles votre sidebar est nuisible et celles qui peuvent continuer à l’utiliser.

Difficulté : moyenne
Temps : moyen
Coût : un peu de dév
Impact potentiel : relativement important en fonction de votre site Web

Créer des Webinars

Rien de plus simple.

Il suffit de choisir une thématique porteuse, de créer le support de présentation, de vous entraîner un peu. 

Vous serez rapidement prêt.e à conquérir les foules.

Gardez en tête que votre thématique doit être abordée sous un angle “pédagogique”. 

Votre audience doit apprendre quelque chose qui les intéresse. Si vous vantez vos offres, vous courrez à la catastrophe ou tout du moins à l’échec de votre Webinar. 

Si vous avez déjà une audience, vous pouvez faire la promotion de votre événement simplement par email et via les médias sociaux. 

Dans ce cas, il vous faudra opter pour une plateforme du type Zoom, WebinarJam ou encore Livestorm.

Livestorm

Si vous ne possédez pas encore une audience suffisante, vous pouvez utiliser une plateforme de Webinar telle que Webikeo afin de bénéficier de la leur.

Pensez à exploiter votre Webinar après l’avoir joué en le déclinant en articles de blog, podcasts, reply…

N’oubliez pas de programmer un workflow automatisé pour le suivi.

Enfin, si vous pouvez vous faire inviter par des influenceurs à participer à un Webinar, c’est idéal pour vous créer une bonne visibilité sans trop d’effort.

NB : quand je parle d’influenceur, il s’agit simplement de professionnels et/ou de marques qui jouissent d’une certaine visibilité sur le Net. Rien de plus !

Difficulté : moyenne
Temps : assez long pour les premiers
Coût : relativement faible
Impact potentiel : important

Proposez des call-to-action ultra spécifique et qui correspondent parfaitement au contenu de votre page (faites le au moins sur vos pages à fort trafic)

C’est une des règles principales de la conversion.

Si votre page parle d’artichaut et que vous proposez le meilleur guide pour faire pousser des asperges, votre taux de conversion ne sera pas terrible.

Cela vous paraît évident ?

Vous avez raison, c’est tout à fait logique.

Mais pourtant beaucoup de sites Web n’applique pas ce principe.

Dans l’exemple ci-dessous, l’article traite de la génération de leads via Facebook, mais le popup me propose un CTA vers un livre blanc sur l’Inbound Marketing.

Call-to-action

Bien évidemment, nous restons dans le même univers.

Mais il aurait été préférable de proposer un document directement lié à la génération de leads via Facebook tel qu’une check-list “Rentabilisez votre stratégie de génération de leads sur Facebook”, par exemple.

Difficulté : moyenne
Temps : moyen
Coût : création de contenus
Impact potentiel : important

Proposez des call-to-action au format “hyperlien”

HubSpot a, il y a un petit moment déjà, publié une étude de cas intéressante sur la manière dont ils génèrent des leads à partir de leur blog.

Ils ont constaté que les call-to-action de fin d’article ne génèrent que 6% du nombre total des leads collectés.

call-to-action

Par contre, les CTA au format “hyperlien” cartonnent.

call-to-action

Pour voir l’étude Hubspot, c’est par ICI.

Difficulté : facile
Temps : rapide
Coût : néant
Impact potentiel : important

Ne reléguez pas vos contenus en dessous de la ligne de flottaison

Pour engager vos visiteurs à lire vos contenus et pourquoi pas à convertir, ne “cachez” pas vos contenus sous la ligne de flottaison.

Jugez par vous-même à l’aide de ces deux captures d’écran.

Laquelle vous engage le plus à lire ?

Inbound Marketing France
Zapier

Difficulté : facile
Temps : relativement rapide
Coût : un peu de dev
Impact potentiel : important

Ecrivez des paragraphes courts

C’est évident, des paragraphes courts sont plus faciles à lire que de longs pavés de textes sur le Web.

Raccourcissez, raccourcissez et raccourcissez encore.

Comparez :

Version 1

Ecrire pour le Web

Version 2

Ecrire pour le Web

La version 1 sans être catastrophique demande plus d’efforts aux lecteurs.

Le lecteur est flemmard, et il faut déjà assez d’effort pour lire vos contenus. 

Rendez lui la vie plus simple !

Optez pour des paragraphes courts.

Difficulté : facile
Temps : moyen
Coût : aucun
Impact potentiel : important

A/B testez vos call-to-action

On vous le dit et on vous le répète, c’est super important.

C’est vraiment simple à faire.

Et vous pouvez gagner des tonnes de conversions en plus.

Google Optimize vous permet déjà de faire de belles choses en matière d’A/B testing ou de tests multivariés.

Profitez-en !

A/B Testing

Testez des propositions de valeurs différentes avec des CTA différents.

Testez des modèles de landing pages différents.

Tester des designs différents.

Attention toutefois d’avoir suffisamment de trafic pour que vos tests soient pertinents.

Sinon, passez votre chemin et ne perdez pas de temps avec l’A/B testing. 

Travaillez au contraire votre acquisition de trafic.

Comment savoir si vous avez suffisamment de trafic pour vous lancer dans l’A/B testing ?

L’outil “A/B Test Sample Size Calculator” vous aidera à calculer le bon volume.

Difficulté : moyennement difficile
Temps : assez long
Coût : le prix d’un outil d’A/B Testing
Impact potentiel : important

Ajoutez une signature à vos emails vers un contenu premium

Pensez-y, c’est super simple à faire

Personnellement, j’utilise un post scriptum.

Pourquoi ?

Parce qu’ils sont quasi systématiquement lus !

Je m’en sers pour attirer l’attention sur une action que je souhaite que mes interlocuteurs fassent :

  • télécharger un document
  • s’abonner à ma newsletter
  • découvrir une nouvelle offre
PS

Difficulté : facile
Temps : rapide
Coût : nul
Impact potentiel : moyen

Testez l’“Account Based Content”

Dans certains cas très spécifiques, le référencement naturel peut ne pas produire les résultats escomptés.

Si vous évoluez par exemple dans un domaine de niche ultra spécifique, il est probable que le volume de recherche soit insuffisant pour répondre à vos objectifs ambitieux.

Il faut alors utiliser le contenu comme un “cheval de Troie” qui permet de solliciter l’attention de ses prospects. 

L’approche est certes “intrusive”, mais elle sera tolérée dans la mesure où elle offre une réelle valeur ajoutée.

L’idée ici est de réaliser des contenus qui ciblent très spécifiquement un compte en particulier. 

Nous sommes très proches de l’Account-Based Marketing.

Plutôt que de concevoir un livre blanc générique qui sera téléchargé par des dizaines ou des centaines de personnes, il convient ici de personnaliser le document pour les besoins spécifiques d’une entreprise ciblée. 

Il suffit alors de trouver les bons interlocuteurs au sein de cette dernière et de leur adresser le document afin d’éveiller leur curiosité et les inviter à engager un échange. 

Linkedin peut s’avérer être une plateforme de choix pour cibler les bonnes personnes et les contacter.

Difficulté : difficile
Temps : long
Coût : la production des contenus
Impact potentiel : très important

Ajoutez un Bot à vos landing pages

C’est une astuce qu’il est possible de tenter facilement.

Au lieu de proposer un formulaire qui peut en rebuter plus d’un, vous pouvez utiliser un bot pour inviter vos visiteurs à passer à l’action.

Ces derniers arrivent sur votre landing page (disons qu’elle sert à télécharger votre dernier livre blanc), temporiser un peu afin qu’ils puissent prendre connaissance de votre argumentaire puis déclencher votre chatbot.

Ce dernier les invite alors à “discuter” et à passer à l’action (en l’occurrence ici télécharger le livre blanc).

Votre chatbot se charge de leur demander l’adresse mail et propose ensuite l’URL pour télécharger le PDF.

Le tour est joué !

Difficulté : facile
Temps : moyen
Coût : le prix d’une solution de chatbot
Impact potentiel : moyennement important

Multipliez les moyens de vous contacter sur votre page contact

Une des règles essentielles du CRO consiste à ne proposer qu’un seul call-to-action par page.

Pourquoi ?

Pour ne pas “diluer” l’attention. Vous proposez 1 CTA, vos lecteurs sont 100% focus sur ce dernier. 

Vous en proposez 4, leur attention est divisée par 4…

Toutefois, une page fait exception.

Il s’agit de votre page de contact.

Pourquoi ?

Parce que vos visiteurs ont chacun leur préférence pour vous contacter.

Certains préféreront l’email, d’autres le téléphones et d’autres encore un chatbot par exemple.

Alors, proposez plusieurs moyens de vous contacter, vous augmenterez mécaniquement vos chances de l’être.

Difficulté : facile
Temps : rapide
Coût : fonction des solutions utilisées
Impact potentiel : moyen

Utilisez un “Countdown Timer on Deals” sur vos landing pages

Comment éviter que vos clients ne reportent leur décision d’achat (ou d’action) à plus tard ?

L’urgence !

“Offre limitée dans le temps”, “Encore 2 jours et 6 heures”, “Il n’en reste plus que 28” exemplaires”, “La remise prend fin le 14 avril”…

Bien évidemment, cela doit être vrai !

Countdown Timer

Difficulté : facile
Temps : rapide
Coût : un peu de dév
Impact potentiel : moyennement important

Utiliser la technique du FOMO

Dans le même ordre d’idée, Le FOMO (“Fear Of Missing Out”) fonctionne également bien.

C’est quoi le FOMO ?

C’est horrible.

La peur de manquer quelque chose…

Par exemple, si vous ne vous abonnez pas maintenant à ma Newsletter vous allez manquer mes prochains super contenus.

Bon ok, je suis nul dans le maniement du FOMO.

Mais bien pratiqué, cela donne de super résultats.

Difficulté : facile
Temps : rapide
Coût : un peu de dév
Impact potentiel : moyennement important

Travaillez avec vos commerciaux pour qu’ils partagent les contenus marketing en Social Selling

Social selling !

Smarketing !

Vous appelez ça comme vous voulez mais si vous êtes au marketing, si vous créez des contenus et que vous travaillez avec des commerciaux, alors collaborez avec eux

L’objectif ?

Qu’ils partagent vos meilleurs contenus afin de se rendre visibles auprès de leurs prospects sur Linkedin.

Mais attention, ils doivent s’approprier les contenus. Ils doivent croire en ce qu’ils disent. 

En d’autres termes, ils doivent incarner votre contenu. Sinon, il ne s’agira que d’un post “Corporate” supplémentaire dont personne n’a rien à f….

Ils doivent aussi vous donner des idées pour la création de nouveaux contenus. Après tout, ce sont eux qui sont au contact des clients, ils devraient parfaitement connaître leurs points de douleur et leurs attentes.

Difficulté : difficile
Temps : long
Coût : des formations pour vos commerciaux ?
Impact potentiel : important

Dites moi ce que vous pensez de ces astuces et techniques.

Si vous en pratiquez d’autres, n’hésitez pas à nous en faire part via les commentaires.

Et si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser. 

Je réponds à tous les commentaires personnellement.

Pensez également à partager ce contenu. 

Merci 🙏

PS : En bonus, je vous offre un super Guide pour Dynamiter votre Prospection Outbound, profitez-en, il suffit de cliquer sur l’image ci-dessous.

Comment dynamiter votre prospection digitale

2 commentaire sur l'article “50 idées surprenantes pour générer une audience et des conversions de dingue à adopter dès maintenant [+ super bonus]

  1. En voilà un bel article ! C’est même un bouquin tant il y a du contenu 😁 Merci aussi pour la citation (« comment ça ma newsletter est trop Corporate 😂 ») Toujours de bonne soirée idées à prendre et je vais donc les appliquer dès à présent pour humaniser encore plus certains contenus 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *