Dans cet article, je vous montre comment écrire des articles de blog VRAIMENT performants.

En fait, ce sont les tactiques que j’ai utilisées pour gagner le concours Semrush “Blogueur-né”.

L’article qui a fait l’objet du concours a généré plus de 14k vues en quelques jours seulement.

Blog Semrush

Mais ce n’est pas tout, il a également été vu plus de 18 000 fois sur Linkedin.

Un temps de lecture de dingue.

Plusieurs centaines de personnes l’ont partagé sur les médias sociaux.

L’article a été élu par le jury, mes pairs et les lecteurs.

Il a remporté 20 points. Le deuxième a terminé à 12 points, tandis que le troisième a récolté 10 points.

Et ce n’était pas facile !

La compétition a été rude. Quelques Stars du marketing digital et du SEO ont participé.

Sur le Web, le temps de lecture est ridiculement bas.

Une personne sur trois passe moins de 15 secondes à lire un article de blog.

Un lecteur “intéressé” ne consomme en moyenne que 20% du contenu d’une page.

Alors, comment faire pour écrire un article de blog qui soit lu, partagé et commenté ?

Allons-y 👇

Quel modèle d’article de blog choisir ?
Comment formater ses articles de blog pour qu’ils soient lus ?
Rédigez un titre performant pour votre article de blog
Utilisez le Storytelling et le Copywriting
Optimisez votre référencement naturel (SEO)

Pour profitez pleinement de cet article long, pensez à le télécharger au format PDF ->

Quel modèle d’article de blog choisir ?

Tout commence par là.

En fonction du sujet que vous souhaitez traiter, vous devez choisir un modèle pour votre article de blog.

Il en existe plusieurs.

Ces quelques exemples donnent des idées pour démarrer.

L’étude de cas

Partagez votre expérience si cette dernière peut aider votre audience à résoudre un problème spécifique.

C’est exactement le cas de cet article.

Il répond au point de douleur : comment écrire des articles de blog qui sont lus, commentés et partagés ?

Il s’appuie sur une expérience réelle, en l’occurrence la mienne à travers le concours Semrush, et plus généralement à travers mes années de pratique du blogging.

Il peut donc s’agir de votre propre expérience et/ou de ce que vous avez accompli pour un de vos clients, par exemple.

Par exemple, dans cet article, j’explique comment se former au marketing digital.

Comment se former au marketing digital ?

Et l’article a cartonné.

Pourquoi ça fonctionne ?

Tout simplement parce que cela offre un repère tangible à vos lecteurs.

Ils peuvent s’identifier à l’étude de cas, tout en obtenant la preuve que ça fonctionne.

De plus, vous vous positionnez comme un expert. Si vous avez atteint des résultats probants, et que vous en donnez la preuve, votre parole sera difficilement contestable.

Des recommandations sur des outils cool du moment

Si vous évoluez dans un domaine donné, disons l’Inbound Sales, et qu’à ce titre vous utilisez et testez beaucoup d’outils du marché, alors rédigez un article pour partager votre avis sur les meilleurs outils du moment.

Nous sommes tous friands d’outils.

Ils sont devenus indispensables.

Ils nous permettent de gagner en agilité, voire même d’effectuer des tâches que nous ne pourrions faire sans eux.

Personnellement, j’adore les “tools”. J’apprécie donc ce genre d’article.

Mais attention, il faut qu’il apporte de la valeur.

Vous devez donc :

  1. être légitime pour en parler
  2. connaître les outils pour les avoir testés ou au moins étudiés sérieusement

Si c’est le cas, foncez.

Quelques tips pour réussir votre article :

  1. Sélectionnez les BONS outils dans un même univers
  2. Choisissez un nombre impair et indiquez ce nombre dans votre titre (exemple : “21 outils canon pour votre stratégie Inbound Sales”). Selon CMI, les nombres impairs généreraient 20% de clics en plus que les nombres pairs…
  3. Ajoutez de l’émotion pour donner envie (des outils “canons”, des outils “incroyables”, des outils qui vont faire “exploser vos scores”…).
  4. Écrivez une intro qui précise l’objectif de votre post et surtout qui met en avant le bénéfice à utiliser les outils présentés

Par exemple, dans l’article “7 Must-Have Instagram Marketing Tools For Rapid Growth”, Sarah Peterson explique très clairement :

  1. Les résultats obtenus : In 8 months, Sumo grew an Instagram account to 100,000 followers
  2. Qu’il est impossible d’obtenir de tels résultats dans ce laps de temps sans outil : But growing our following so quickly with highly targeted followers would have been impossible if we had to do everything manually.
  3. Quel type d’outils, ils ont utilisé : We used a handful of super convenient Instagram marketing tools to understand our audience, create a content pipeline and make sure our Instagram posts went out on schedule

Et enfin, le bénéfice lié au contenu : Check out the 7 tools for massive Instagram growth in the video and step-by-step breakdown below

Sumo

Pourquoi ça fonctionne ?

Parce que nous sommes tous friands de bons outils.

Parce qu’on découvre des choses nouvelles.

Et parfois, certains outils sont réellement étonnants pour leur efficacité.

Le Guide Ultime

C’est quoi un Guide Ultime ?

C’est un article qui décortique un sujet de fond en comble.

Le Roi des Guide Ultime, c’est Brian Dean.

Quelles sont ses recommandations ?

Il faut selon lui :

  • Utiliser un mot-clé dans son titre : “The Definitive Guide To SEO In 2020”
  • Annoncer la couleur et faire savoir que le contenu couvre le sujet à fond : guide complet, guide ultime, guide définitif…

Commencer le guide avec une promesse forte : “Yes, I’ll cover the most important SEO trends this year. But you’re also going to see new strategies that are working great right now.

  • Diviser votre guide en plusieurs chapitres.
  • Chaque chapitre contiendra : 
    1. le pourquoi, 
    2. quelques astuces, 
    3. une conclusion 
    4. et une incitation à passer au chapitre suivant.
Backlinko

Attention !

Un Guide Ultime doit apporter BEAUCOUP, BEAUCOUP  de valeur.

Sinon, il n’est pas Ultime 🤪

C’est généralement un article très long (plusieurs milliers de mots).

Certains préfèrent garder ces guides pour générer des leads en les proposant en téléchargement.

C’est un choix.

Personnellement, je varie.

J’utilise des guides pour générer du trafic. C’est le cas avec cet article “Copywriting & Storytelling [le Guide Complet]

Copywriting & Storytelling

Et parfois, je les utilise pour générer des leads. Par exemple, mon guide “Comment Dompter Linkedin en 2019” à générer plusieurs centaines de leads en 1 seul post Linkedin.

Guide Dompter Linkedin

Je vous invite à le télécharger ICI.

Pourquoi ça fonctionne ?

Si votre article est véritablement “actionnable”, il n’y a pas de raison qu’il ne fasse pas péter les compteurs.

L’idée est que vos lecteurs le conservent pour s’y référer chaque fois qu’ils en auront besoin.

C’est presque comme un ouvrage qui fait référence dans une matière.

Bien évidemment, ça peut demander un certain temps de production.

Vous avez donc tout intérêt à capitaliser en le déclinant sous forme de vidéo ou de podcast par exemple.

Et surtout, à inciter vos commerciaux à l’utiliser dans leur démarche d’Inbound Sales.

Les listicles Blog Post

C’est quoi un article “listicle” ?

C’est un billet de blog qui liste des astuces, des recommandations, des étapes…

Exemples :

  • Les 7 astuces pour bien référencer son site Web !
  • 23 outils super cool pour tout designer qui se respecte
  • 4 étapes pour réussir sa stratégie Inbound Marketing

Les listicles fonctionnent plutôt bien, car :

  • Leur titre donne généralement une bonne idée du contenu que l’on va obtenir
  • Ils sont faciles à lire et à parcourir
  • Il est possible de lire un ou quelques éléments de la liste sans avoir nécessairement à lire l’intégralité de l’article
  • Ils permettent souvent de rendre accessible des sujets parfois complexes
50 idées surprenantes pour générer une audience et des conversions de dingue à adopter dès maintenant

Mais voilà à force d’en avoir abusé, les lecteurs se sont un peu lassés, et surtout leur qualité n’est pas toujours au rendez-vous. 

Beaucoup de listicles font en effet l’impasse sur des explications clés qui permettent de rendre les recommandations émises réellement actionnables.

Du coup, il faut y aller à fond et donner BEAUCOUP de valeur à son listicle.

Comment ?

  • Il faut soigner son titre en utilisant :
    1. Un chiffre :“9 moyens pour…”
    2. Un bénéfice concret : “9 moyens pour tripler son trafic”
    3. Une date ou un délà : “9 moyens pour tripler son trafic en moins de 3 mois”
  • Prévoir une introduction qui :
    1. Présente le problème à résoudre : “générer du trafic sur le Web, c’est excessivement difficile”
    2. Communique sur le bénéfice concret : “En générant plus de trafic, vous obtiendrez mécaniquement plus de leads et plus de ventes”
    3. Donner une preuve : “ce sont les techniques que j’utilise au quotidien pour remplir mon pipeline de vente”
  • Pour chaque élément de la liste, il faut donner :
    1. Un contexte général ou souligner le problème particulier
    2. Le bénéfice de l’élément décrit
    3. Une explication détaillée de sa mise en œuvre

Pourquoi ça fonctionne ?

Parce qu’en étant super précis sur chaque élément de la liste et en donnant, pour chacun d’eux, un mode d’emploi précis, vous faciliterez la vie de vos lecteurs.

Vous n’aimez pas qu’on vous facilite la vie ?

Moi, j’adore 😎

Comment formater ses articles de blog pour qu’ils soient lus ?

Ok, vous avez désormais sélectionné un modèle d’article, vous vous êtes attelé à la rédaction et vous vous apprêtez à le publier.

Tous les voyants sont au vert : le sujet de votre article de blog est canon et vous avez passé plusieurs heures de dur labeur pour injecter un maximum de valeur durant votre rédaction.

Mais voilà, la première chose que va voir votre lecteur c’est avant tout son UX

👉Est-ce que l’article est simple à lire ? 

👉Est-ce qu’il est facile d’y naviguer et de s’y repérer ?

Voici quelques règles qui vous guideront dans le layout de votre article.

Une colonne ou deux ?

Je suis partisan d’une seule et unique colonne lorsqu’il s’agit de contenu éditorial.

C’est typiquement la structure de ce blog et de ses articles.

Je n’utilise pas de sidebar.

Il n’y a ainsi peu ou pas de distraction pour le lecteur et c’est beaucoup plus simple à gérer sur la version mobile du blog.

Un autre problème de la sidebar est qu’elle pousse au crime. On est en effet facilement tenté de la remplir avec beaucoup d’éléments et de call-to-action en espérant qu’au moins un d’entre-eux soit cliqué.

C’est une erreur.

En truffant votre sidebar d’éléments parfois peu contextualisés, vous introduisez de la complexité et de la dispersion pour vos lecteurs.

Il existe toutefois des sidebars efficaces.

Celle de Neil Patel est un bon exemple.

Neil Patel

Elle présente :

  • Un CTA très clair en lien avec l’objet principal du site : “Do you want more traffic?”
  • Des informations concernant l’auteur du blog avec des éléments de réassurance très forts (“The Wall Street Journal calls him a top influencer on the web, Forbes says he is one of the top 10 marketers, and Entrepreneur Magazine says he created one of the 100 most brilliant companies”. Comme il se la pète le Neil….)
  • Des liens vers des Guides et Outils, notamment pour optimiser leur référencement naturel

Toutefois, la sidebar n’est pas facile à bien utiliser et peut vite introduire beaucoup de distractions pour vos lecteurs.

À moins d’avoir beaucoup de contenu et suffisamment de trafic pour pouvoir A/B tester la sidebar, je préconise de ne pas en utiliser.

Faites des paragraphes courts

Plus vos paragraphes seront courts et mieux ce sera.

Je préconise d’ailleurs de faire de chacune de vos phrases, un paragraphe.

C’est ainsi super simple à gérer, et vous limiterez automatiquement la longueur de vos paragraphes.

Entre 45 et 70 caractères par lignes est un bon repère. Bien évidemment, n’en faites pas une religion.

D’autant plus que  d’autres facteurs viennent amplement contribuer à la lisibilité de votre texte.

Adaptez la largeur de vos lignes

Si votre texte s’étale sur une largeur trop importante, le lecteur risque d’avoir du mal à suivre les lignes sans “dérapper” et passer à une autre par mégarde.

Adaptez la largeur de vos lignes

Optez pour une taille de police suffisamment importante

Un texte qui utilise une taille trop petite sera difficile à lire.

Optez pour une taille de police suffisamment importante

Réglez la couleur de contraste entre le fond de page et la couleur du texte

Si le contraste est insuffisant, la lecture peut devenir rapidement fatigante et décourager vos lecteurs.

Réglez la couleur de contraste entre le fond de page et la couleur du texte

Sélectionnez avec soin votre police de caractère

La police choisie va également concourir à faciliter ou inversement compliquer la lecture. Je ne suis pas un spécialiste de typo. Je n’ai jamais eu l’oeil pour cela. Mais je vous conseille de faire comme moi en vous faisant aider par un spécialiste.

C’est super important. D’ailleurs si vous avez des recommandations à faire à ce sujet, n’hésitez pas à utiliser les commentaires, je suis preneur.

Sélectionnez avec soin votre police de caractère

Réglez aux petits oignons votre interlignage

L’interligne et les espacements entre paragraphes sont aussi très importants. Veillez à ce qu’ils soient suffisants pour aérer votre texte et le rendre plus lisible.

Réglez aux petits oignons votre interlignage

Abusez des titres et sous-titres

Utilisez beaucoup de titres et de sous-titres. Ils permettent aux lecteurs de scanner votre contenu facilement et de se rendre rapidement sur les parties de votre texte qui les intéressent.

Abusez des titres et sous-titres

Graissez votre typographie

Utilisez des graisses demi-gras ou gras sur certains mots ou phrases afin de les mettre en exergue.

Cela permet d’accrocher le regard du lecteur et de capter ainsi son attention.

Mais n’en abusez pas.

Trop de gras tue le gras…

Graissez votre typographie

Optez pour les styles “spéciaux” chaque fois que nécessaire

Vous devez mettre en avant un paragraphe tout particulièrement important ?

Ne le mettez pas en gras, cela le rendrait indigeste.

Optez plutôt pour un style “Pré-formaté” ou “blockquote”.

Le rendu sera bien plus sympa et lisible.

blockquote

Utilisez chaque fois que nécessaire les listes à puces ou listes numérotées

Vous avez une énumération à faire, une succession d’éléments à communiquer ?

Faites-le avec une liste numérotée ou une liste à puces.

liste à puces

Elles sont beaucoup plus digestes qu’un long paragraphe.

Comment choisir entre les deux ?

C’est une question d’ordre :

  • Une liste ordonnée = liste numérotée
  • Une liste non ordonnée : liste à puces

Utilisez beaucoup d’images

C’est une astuce toute simple : il faut utiliser beaucoup de visuels dans ses contenus.

Il peut s’agir d’images, d’infographies, de vidéos, peu importe le format. 

Le principal est qu’il y en ait beaucoup.

Selon Brian Dean, les contenus qui contiennent des images obtiennent 94% de partages en plus que ceux qui n’en contiennent pas !

Alors, n’hésitez pas.

Attention toutefois au poids de vos pages. 

Optimisez vos images à mort !

Contextualisez vos CTA pour exploser votre CRO

Proposez des call-to-action ultras spécifiques et qui correspondent parfaitement au contenu de votre page (faites le au moins sur vos pages à fort trafic).

C’est une des règles principales de la conversion.

Si votre page parle d’artichaut et que vous proposez le meilleur guide pour faire pousser des asperges, votre taux de conversion ne sera pas terrible.

Cela vous paraît évident ?

Vous avez raison, c’est tout à fait logique.

Pourtant beaucoup de sites Web n’appliquent pas ce principe.

Tiens, si je vous propose un CTA sur mon super “Guide pour Domptez Linkedin”, téléchargé des centaines de fois, est-ce que vous seriez tenté.e ?

Normalement, le contexte n’est pas parfait, mon taux de clics sur mon CTA 👇ne devrait pas être génial.

Mais je sens que vous allez être tenté.e tout de même, juste pour me faire mentir…

Guide pour Domptez Linkedin

Utilisez la voix active

La voix passive est totalement inefficace sur le Web.

Pour rappel, à la voix active, le sujet fait l’action ; à la voix passive, le sujet subit l’action.

voix active

Écrivez comme vous parlez

Puisque nous y sommes, pensez à écrire comme vous parlez.

Oui, je sais ce n’est pas facile.

On nous a appris à formuler de belles phrases ; à faire de l’emphase.

C’était rudement important et efficace à l’époque du print.

Mais c’est totalement inefficace sur le Web.

Relisez vos écrits à voix haute, et si une phrase ne vous semble pas suffisamment fluide, réécrivez-la en la simplifiant.

Rédigez un titre performant pour votre article de blog

Votre titre est capital.

Tout commence par un titre performant. 

Ce dernier va généralement conditionner la réussite de votre article.

Ne le négligez pas !

Écrivez des titres longs

Contrairement à la croyance générale, des titres longs sembleraient être plus performants que des titres courts, notamment lorsqu’il s’agit de partages sur les médias sociaux.

D’après l’étude Buzzsumo / Backlinko, les titres qui comprennent entre 14 et 17 mots ont tendance à être plus partagés.

Titre Long

Pourquoi s’en priver ?

Mais attention, en B2B il semblerait que ce soit légèrement plus court.
Selon l’étude 2017 de Buzzsumo [We Analyzed 100 Million Headlines. Here’s What We Learned (New Research)], les titres les plus performants commencent par ces 20 phrases :

Top Phrases Starting Healines

Et terminent par celles-ci :

Top Phrases Ending Headlines

En B2B, c’est :

Top B2B Headline Phrases

N’hésitez pas également à utiliser des parenthèses ou crochets à la fin de vos titres. 

Cela fonctionne bien.

Titre avec crochets

Et pour finir sur les titres, voici 3 super astuces :

1. Soyez super spécifique.

Par exemple, “Les meilleurs moyens de gagner du temps” est moins efficace que  “Gagnez 2 heures par jour en hackant votre productivité avec 7 astuces”.

2. Utilisez des chiffres.

Par exemple, “Connectez-vous avec les meilleurs Freelances” est moins efficace que “Proposez votre projet à plus de 32 868 super Freelancers et obtenez des réponses percutantes”.

3. Ajoutez une émotion.

Par exemple, “25 outils pour votre SEO” est moins efficace que “25 outils SURPRENANTS pour votre SEO”.

Utilisez le Storytelling et le Copywriting

Sur le Web, le temps de lecture est ridiculement bas.

Une personne sur trois passe moins de 15 secondes à lire un article de blog.

Un lecteur ne consomme en moyenne que 20% du contenu d’une page.

Notre capacité d’attention moyenne était de 8 secondes en 2013 (Not Quite the Average: An Empirical Study of Web Use). 

Elle nous positionne à la hauteur d’un poisson rouge !

Le Storytelling et le Copywritng sont les golden hacks du moment, et ils vont le rester longtemps.

J’ai écrit un super article sur le sujet.

J’y ai mis mes tripes.

Je vous laisse le lire, voici le lien Copywriting & Storytelling [le Guide Complet].

Optimisez votre référencement naturel (SEO)

Le blog est une arme redoutable pour le référencement naturel.

Alors, ne négligez pas ces quelques recommandations.

Elles constituent la base.

Bien évidemment vous trouverez sur le Web une foultitude de contenus traitant du sujet.

Utilisez votre mot-clé dans le titre et le title de la page

Au passage, rappelez-vous qu’un article doit être optimisé pour un mot-clé.

Par exemple, le mot-clé pour cet article “Inbound Sales : Comment Booster vos Ventes Efficacement en 2019 ?”, est : Inbound Sales.

Vous le retrouverez dans le titre.

Inbound Sales

Mais aussi dans le title, c’est important.

Inbound Sales

Utilisez des URLs courtes

Reprenez votre mot-clé dans votre URL, mais simplifiez-la autant que possible.

Eliminez les “stop words” :  le, la, de, du, de…

Chiadez votre Meta Description

La meta description n’a pas une incidence directe sur votre positionnement, mais elle peut conditionner le nombre de clics depuis Google.

Pour l’optimiser, c’est assez simple :

  • Reprenez votre mot-clé
  • Utilisez un verbe d’action
  • Tentez de la faire tenir dans 155 caractères
meta-description

Utilisez votre mot-clé dans votre introduction ou chapeau

C’est encore une règle de base. Votre mot-clé doit être utilisé très tôt dans votre page.

Pensez également à l’utiliser dans votre corps de texte. Mais veillez à ce que cela soit “naturel”.

Pensez à faire des liens internes

C’est assez simple également, mais il faut y penser.

Vous pouvez faire 4 ou 5 liens vers d’anciens articles de blog.

Et inversement, reprendre quelques articles de blog anciens qui sont sur la même thématique que le nouvel article et créer des liens vers ce dernier.

Ajouter des “LSI Keywords” à vos contenus

Google ne se contente plus d’analyser des mots-clés, mais il est désormais en mesure de comprendre des thématiques entières.

Comment les comprend-il ?

Grâce à vos “LSI Keywords”. 

C’est quoi les “LSI Keywords” ? 

Ce sont tous les mots associés à une thématique précise et qui permettent de la caractériser avec certitude.  

LSI = “Indexation Sémantique Latente”. Il s’agit d’un procédé d’analyse sémantique qui permet de mieux comprendre le sens des contenus qui sont publiés sur le Web.

Vous voulez en savoir plus sur les LSI Keywords, je vous conseille de lire l’article suivant : 50 idées surprenantes pour générer une audience et des conversions de dingue à adopter dès maintenant [+ super bonus].

Bien évidemment, nous ne pouvons réduire le SEO à ces quelques conseils. Il ne s’agit que d’un “minimum syndical”.

Il y aura énormément d’autres critères qui conditionnent le bon référencement de vos articles de blog : vitesse de chargement, qualité de votre code, backlinks, responsive design, signaux sociaux…

À votre tour désormais d’écrire des articles de blog qui cartonnent

J’espère que vous avez trouvé dans cet article des astuces pour optimiser vos propres articles.

J’ai essentiellement axé mes propos sur l’article de blog. 

Mais en fait, les mêmes conseils fonctionnent aussi pour des articles Web qui ne trouveront pas nécessairement leur place dans un blog.

Je vous conseille également la lecture de mon article sur le Copywriting & Storytelling [le Guide Complet]”. Il complète à merveille cet article.

Si vous testez une ou plusieurs des techniques mentionnées ici, n’hésitez pas partager vos résultats en commentaires.

Et si vous aussi vous avez vos propres astuces qui fonctionnent, n’hésitez pas à nous en faire part en commentaire. 👇


9 commentaire sur l'article “Comment Écrire
des Articles de Blog
qui Cartonnent ?
(Le Guide Complet)

  1. Super article Stéphane (comme d’habitude). Un très bon résumé des bonnes pratiques et quelques basiques qu’il est toujours bon de rappeler.
    Félicitations également pour tes podcasts.
    Je retourne terminer ma lecture de ton dernier livre sur l’Inbound 🙂

  2. Coucou Stéphane.

    J’avais déjà lu cet article, mais j’y suis revenue. Notamment parce que l’une de mes lectrices me disait avoir du mal à lire mon contenu. Elle disait trouver ça trop large. Je savais que tu avais évoqué la chose dans cet article.

    Comme toi, je préfère qu’il n’y ait pas de sidebar. Sauf que je n’avais pas penser à réduire la largeur de mon texte. C’est fait désormais. Et effectivement, la lecture est meilleure. Et c’est grâce à toi et à cet article précisément. Alors merci.

    Tu parles d’une meta description chiadé. Je ne sais pas si c’est de bonne augure, mais j’ai créé un article complet à ce propos. Si cela t’intéresse de le lire (et pourquoi pas de le lier), voici le lien : https://contenu-magnetique.fr/meta-description/ Si tu juges cela peu opportun, n’hésite pas à supprimer cette partie de mon commentaire.

    Merci également pour ton livre sur le content marketing (que j’ai déjà commenté sur Amazon). Chaque fois que je relis certains passages, j’y trouve des pépites.

    Julia Mccoy est ma référence américaine en la matière. Tu es ma référence française en la matière. Bravo pour cette qualité de contenu exemplaire.

    1. Hello Natacha,

      Félicitations pour ton super article sur la meta description, il est super 🙂

      Je vois que tu as décollé fort depuis nos derniers échanges, c’est cool, félicitations !

      Merci pour ton commentaire sur Amazon, c’est super gentil ! Je ne pense pas arriver aux chevilles de Julia Mccoy, mais j’ai fait de mon mieux avec passion 😉

      A bientôt !

      1. Stéphane, je suis tellement honoré que tu aies pris le temps de regarder mon article. C’est vraiment généreux. Je n’ai pas de mots assez fort pour te montrer ma reconnaissance.

        Et ton retour me donne envie de persévérer.

        Effectivement je me suis lancée. Et je ne compte plus m’arrêter. Je suis tellement passionnée. Et, au contraire, j’estime que tu arrives à la cheville de Julia.

        Ici, en France la référence du Content Marketing c’est toi.

        Merci encore. Mille fois.

        1. Merci Natacha 😊 Bon je vois que tu as le sens de l’exagération😁 Oui la passion est importante pour perdurer et arriver à se renouveler. Je vais suivre ton aventure avec attention !

  3. Le temps du taxi à sonner, La ville de Paris à tout pour plaire aussi bien par son dynamisme que sa population, à travers sa tour Eifel, sa cathédral notre dame, ses grands boulevards et sa tour Montparnasse, Huguodriver n’est pas très loin,prendre la route pour le travail ou le plaisir peut être enthousiaste mais peut devenir vite terrifiant !, c’est pour cela qu’il est important de laisser faire un professionnel pour vous ramener en toute sécurité à votre destination, sans stress et sans tracas.
    Notre secteur d’activité est : l’aéroport de Roissy et Orly ais aussi le transport de personne(s) sur Paris, de plus notre tarif est raisonable, vous les avez sur notre site web huguodriver.com
    Pour faciliter la réservation, Huguodriver dispose d’une application mobile disponible sur Android et Ios, de plus les annulations de commande sont gratuites et sans majoration de prix, nos chauffeurs sont expérimentés et tous disposent d’une License de travail et toutes les assurances indispensables
    Pour votre plus grand confort, Huguodriver dispose de voiture type berline avec tout le confort qui va avec, que vous venez d’Orléans ou ailleurs pur visiter la ville de Paris, nous sommes toujours prêts à vous accueillir avec le cœur et le sourire en plus.

    A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page