Dans cet article, je vous montre 6 étapes pour créer des contenus qui font vendre.

En fait, il s’agit des 6 conseils que nous avons donnés avec Yulia Adeeva durant la Masterclass à l’occasion de l’événement Inbound Marketing France #IMF20.

Et les très nombreux participants ont adoré.

Vous allez voir que le Content Marketing est à votre portée, et qu’un peu d’IA et d’automatisation permettent de gagner beaucoup de temps.

Allons-y 👇

  1. Comment trouver des idées de Contenus Performants ?
  2. Comment valider ses Idées de Contenus ?
  3. Comment Rédiger des Contenus qui font vendre ?
  4. Utilisez le Storytelling et le Copywriting pour atteindre des temps de lecture indécents
  5. Comment Attirer un trafic de dingue ?
  6. Comment Convertir ses Lecteurs en Leads ?

Pour profitez pleinement de cet article long, pensez à le télécharger au format PDF ->

1. Comment trouver des idées de Contenus Performants ?

Êtes-vous fier de votre offre ? 👊

Probablement, oui !

Nous sommes tous fiers de notre offre. 

Nous pensons qu’elle est unique, ou dans tous les cas, qu’elle possède des atouts concurrentiels indéniables.

Votre Offre

Notre premier réflexe, c’est d’en parler, de crier haut et fort sur tous les toits qu’elle est la meilleure, et qu’il faut absolument s’y intéresser.

Malheureusement, dans les faits, votre audience, vos cibles, vos Personas, appelez-les comme vous voulez, ne s’intéressent pas à votre offre.

D’ailleurs, plus personne ne s’intéresse à nos offres. 

Nous sommes tous quotidiennement bombardés de sollicitations commerciales en tout genre.

Nous vivons dans un monde de satiété absolue où nous possédons tout sur tout, et bien plus qu’il nous en faudrait.

Imaginez ma grand-mère lorsqu’elle a découvert pour la première fois une machine à laver le linge. 

C’était probablement l’effet wahou. 

Le produit en lui-même était nouveau, et désirable. Le fabricant n’avait juste qu’à communiquer sur son produit et expliquer à quoi il servait. 

Et “wahou”, disait ma grand-mère, je vais pouvoir gagner du temps sur ma lessive et aller jouer avec mes copines au bridge.

Mais si aujourd’hui, je vous demande d’aller remplacer votre machine à laver le linge, vous allez faire la gueule.

Alors bien évidemment, il y a des produits plus sexy que les machines à laver le linge. 

Prenons Semrush par exemple, qui est l’une des meilleures solutions du marché pour optimiser votre référencement naturel.

Si Semrush se contentait sur son blog de parler uniquement de sa solution en vous disant qu’il est utilisé par plus de 5 millions de personnes à travers le monde, que c’est plusieurs milliards de mots-clés qui sont indexés dans sa base et blabla, et blablabla, vous trouveriez le blog très ennuyeux, tout comme la marque.

Nous voyons qu’il y a une distance importante entre notre offre, et les aspirations de notre audience, de nos Personas.

Vos Personas ne s'intéressent pas à votre offre

Et cette distance, il va falloir la combler.

Et l’un des meilleurs moyens de le faire, c’est de proposer des contenus pertinents.

C’est-à-dire des contenus qui ne sont pas uniquement orientés sur vos offres, mais qui répondent aux besoins, aspirations, désirs de vos Personas.
Pour vous rapprocher de vos Personas, vous allez ainsi devoir trouver des thématiques qui vont les intéresser, les prendre par la main et progressivement les accompagner à s’intéresser à votre offre.

Thématiques de prise de parole

Si je reprends le cas de Semrush, les équipes marketing ont tout intérêt à vous parler justement de Content Marketing. Ca pourrait-être la thématique 1, la plus proche de son audience ciblée.

Puis des différents moyens de faire la promotion des contenus. Ceci pourrait-être la thématique 2.

Puis de faire un focus particulier sur le SEO, et comment le pratiquer efficacement. Il pourrait s’agir ici de la thématique 3.

Puis de commencer à introduire le fait qu’une solution logicielle pour optimiser son SEO s’avère essentielle si on souhaite être plus efficace. Ceci serait sa thématique 4.

Et enfin, parler de sa solution et de ses atouts.

Nous voyons qu’en se faisant, Semrush réduit petit à petit l’écart qui existe entre son offre et les aspirations de ses cibles.

Vos Personas se rapprochent de votre marque

Jusqu’à ce qu’elles tombent amoureuses de Semrush.

La flèche représente de manière très schématique un parcours d’achat ou votre funnel d’acquisition.

Parcours d'achat

La question qui se pose maintenant est : comment trouver les bonnes thématiques ?

En fait, c’est très simple.

Vous devez vous intéresser à vos Personas et à leurs besoins qui émergent bien AVANT qu’ils ne pensent à votre offre.

Pour reprendre mon exemple, la problématique de l’audience ciblée par Semrush n’est pas “quel logiciel SEO me faut-il ?” mais “comment être visible sur le Web ?”

En répondant à cette question très générique, Semrush est en mesure de capter une très large audience, et à amener une partie de cette dernière à progressivement s’intéresser à son offre commerciale.

Vous devez bien évidemment être légitime sur vos propres thématiques d’un point de vue commercial et expertises maîtrisées.

Si vous produisez des poêles à frire et que vous parlez de tennis. Vous pouvez éventuellement fédérer une superbe communauté autour de la thématique tennis, mais je doute fort que vous n’arriviez à vendre beaucoup de poêles à frire.

Jouer au tennis avec une poêle, ce n’est pas évident. Quoique ça se tente.

Tennis

Donc pour conclure, voici 2 types de questions que vous devez vous poser :

  1. Qu’est-ce qui intéresse le lecteur ? Quels problèmes doit-il résoudre ? Quels sont les conseils qu’il aimerait obtenir ? Qu’est-ce qui peut l’inspirer ?
  1. Qu’est-ce qu’un lead, qui cherche des informations sur mon produit, aimerait lire  ?

Et bien sûr, vous devez trouver un continuum entre ces deux questions pour ne pas avoir de trou dans votre tunnel de conversion.

Mon premier conseil est donc de partir de vos thématiques et de commencer à les décliner en sous-thématiques.

Voici l’exemple pour ma marque “Captain Marketing”.

Je prends la parole sur les thématiques suivantes : Content Marketing, Growth Marketing, Conversion, Inbound Sales, que je décline chaque fois en sous-thématiques.

Partez de vos thématiques et déclinez les

Maintenant que nous avons nos thématiques, que pouvons-nous en faire ?

On va tout simplement commencer à les tester sur Google.

En utilisant la requête “content marketing” dans la barre de recherche de Google, ce dernier nous propose des suggestions.

Ces suggestions sont basées sur les requêtes les plus fréquentes effectuées dans la vraie vie par de vrais Internautes, et potentiellement par vos cibles.

Google Suggest

Dans l’exemple suivant, je vois que :

  • Content marketing exemple
  • Content marketing sales funnel
  • Content marketing strategy
  • Content marketing platform

sont des requêtes fréquentes. Cela peut donc me donner des idées en matière de création de contenu.

Si je tapais “Content Marketing + a”, j’obtiendrais d’autres résultats.

Puis “Content Marketing + b”, encore d’autres résultats.

Et ainsi de suite.

Google Suggest

Vous voyez qu’il est facile d’obtenir beaucoup d’idées de contenus.

Il est également important d’étudier les résultats proposés par Google sur les requêtes qui nous intéressent pour connaître les intentions de recherche des Internautes.

Est-ce que les internautes recherchent plutôt des contenus “informationnels” pour trouver une réponse à leur question ?

Ou est-ce qu’ils recherchent des contenus “décisionnels”, qui vont les aider à choisir avant un acte d’achat, par exemple ?

Nous voyons qu’en fonction des résultats communiqués par Google, il est possible de mieux comprendre l’intention de recherche de ses cibles et s’y adapter.

Cela permet également d’humer la concurrence, et d’étudier qui est bien positionné. 

De comprendre pourquoi, de s’inspirer de leurs contenus et de voir comment mettre la barre encore plus haute pour les dépasser.

Il est également intéressant d’effectuer ce même travail de recherche sur YouTube. Vous allez obtenir d’autres idées de prise de parole.

YouTube est tout de même considéré comme le second moteur de recherche au monde.

YouTube Suggest

J’aime bien également utiliser Google image. Les tags suggérés offrent là encore des idées complémentaires.

Tag Google Image

Nous voyons dans l’exemple suivant que Inbound Marketing et SEO sont des requêtes annexes au Content Marketing.

J’ai donc tout intérêt à introduire ces termes dans mon vocabulaire.

Alors bien évidemment, ce travail manuel peut devenir rapidement fastidieux.

Mais fort heureusement il y a des outils pour nous aider à automatiser tout ça.
Par exemple, Ubersuggest automatise le travail que nous venons de faire et nous délivre des idées de mots-clés avec des informations sur les volumes, la concurrence, le CPC, les tranches d’âges des internautes qui effectuent les requêtes, etc..

Ubersuggest

Il y a bien évidemment beaucoup d’autres outils de ce genre.

Mais il y en a qu’un pour les dominer tous, je fais bien sûr référence à Semrush.

L’outil Topic Research vous informe de ce qui intéresse le plus votre audience.

Vous pouvez filtrer les données recueillies par pays, par région ou par ville et voir les thèmes les plus populaires et des titres d’articles récents pour les mots-clés choisis.

Semrush Topic Research

Vous pouvez choisir un ordre de priorité parmi les résultats en fonction des paramètres suivants :

  • le volume : pour voir les thèmes les plus populaires en premier ;
  • la difficulté : pour voir les mots-clés les plus difficiles ;
  • l’efficacité : pour voir les thèmes les plus efficaces (volume de recherche plus élevé et niveau de difficulté plus bas).

Vous pouvez également rechercher les sujets qui ont été les plus populaires sur le Web au cours des 60 derniers jours. 

Pour chaque thème, vous pouvez voir des titres, des questions basées sur des données de Quora ainsi que des recherches connexes basées sur des données de top 10 de Google. 

Lorsque vous mènerez des recherches sur l’audience et établirez un plan de contenu, ces données vous aideront à déterminer quels types d’informations et de réponses votre audience désire obtenir.

Vous pouvez choisir le mode d’affichage qui vous convient le mieux :

  • par cartes ;
  • par liste ;
  • par aperçu ;
  • par carte heuristique.
Semrush Topic research

Vous voyez que l’idéation de contenu n’est pas si difficile que ça.

En partant de ses thématiques et en utilisation un peu d’automatisation, il est possible de rapidement faire émerger des dizaines, voire des centaines d’idées de contenu à créer.

2. Comment valider ses Idées de Contenus ?

Maintenant que nous avons tout plein d’idées de contenus à créer, il va falloir les valider pour s’assurer que ces dernières remplissent bien nos objectifs business.

Ici nous pouvons utiliser un petit canevas décisionnel.

Nous avons vu que pour trouver des idées, il faut partir des besoins de ses Personas et de la recherche de mots-clés.

Nous pouvons également compléter avec de la veille concurrentielle, de la curation, des actus, des influenceurs.

Canvas Content Marketing

Tout ceci permet donc de trouver des idées de contenus à créer.

Puis nous pouvons désormais passer au filtre ces idées afin de s’assurer qu’elles répondent bien au moins à l’un des objectifs suivants :

  1. Le référencement naturel -> faire gagner sa marque en visibilité
  2. La génération de leads -> attirer les bonnes cibles et les fidéliser
  3. La construction de sa marque et l’influence en allant créer des interactions et de l’engagement notamment sur les réseaux sociaux. Nous pouvons par exemple évoquer le Social Selling. Si vous commerciaux utilisent vos contenus dans leur démarche de prospection, vous avez tout gagné, vous êtes le roi du pétrole.

Et bien évidemment, si certains de vos contenus ne cochent aucune des 3 cases que nous venons d’évoquer, il ne sert à rien de les produire.

Convas Content Marketing 2

Une fois qu’on vous avez fait le travail de recherche de nouveaux contenus et que vous avez appliqué ce filtre, vous vous retrouvez souvent avec des dizaines, voire des centaines d’idées de contenus à créer.

Il va falloir prioriser tout cela et s’organiser à l’aide d’un agenda éditorial.

Et là encore, Semrush a sa carte à jouer.

Marketing Calendar

Le Calendrier Marketing vous permet d’attribuer une couleur à chacune de vos campagnes, d’ajouter les tâches principales à réaliser et de leur assigner des tags pour pouvoir rapidement les filtrer.

3. Comment Rédiger des Contenus qui font vendre ?

Désormais, nous avons validé nos idées de contenu. 

Nous les avons planifiées.

Ne reste plus qu’à produire nos contenus.

La première règle pour créer des contenus qui font vendre est d’arriver à engendrer un véritable impact sur son audience.

Créer un impact avec vos contenus

En B2C, vos contenus doivent être “mémorables”, soit parce qu’ils sont inspirants, divertissants, drôles ou tout simplement parce qu’ils aident les lecteurs dans leur quotidien personnel.

En B2B, j’aime dire que le contenu doit être actionnable, c’est-à-dire qu’il doit pouvoir réellement servir le lecteur à être meilleur dans son quotidien de professionnel.

Le contenu doit l’aider à solutionner ses problèmes, et être plus performant.

Si vous arrivez à produire des contenus actionnables qu’il s’agisse d’articles de blog, de vidéos, de podcasts, de guides, d’outils…, vous deviendrez rapidement incontournable pour votre audience ciblée. Et il y a toutes les chances qu’une grosse partie de cette audience s’intéresse rapidement à vos offres.

Prenons un exemple par la négative, c’est plus parlant.

Regardez ce contenu “Comment bien référencer son site web sur Google”. L’article est parfaitement référencé sur Google puisqu’il truste la position zéro.

Malheureusement, cet article ne nous apprend rien.

J’ai capturé deux paragraphes que vous voyez ici.

Contenu pretexte

Que nous dit le premier paragraphe ? 

Qu’il nous faut une stratégie.

Tiens, tiens, je ne m’en doutais pas… 

Bon ok, j’ai compris il me faut une stratégie.

La question désormais est : comment établir une stratégie performante ?

Et là, on nous sert trois conseils qui ne servent à rien, et qui ne sont donc pas “actionnables”.

Je passe au paragraphe suivant.

Qu’est-ce qu’on m’apprend.

Qu’une petite entreprise n’a aucune chance d’être bien référencée sur des mots-clés très concurrentiels tels que “chaussure” ou “voiture”. 

Bon ok, je suis une petite boite, je suis dans la merde quoi…

Ah non, ouf l’article me donne la solution : “vous devez trouver le mot qui vous servira à tracer votre propre chemin”.

Ok sympa, merci et au revoir…

Je quitte l’article avec plus d’interrogations que j’en avais avant d’arriver.

Vous l’avez compris, nous dire que nous devons trouver le mot qui nous aidera à tracer notre propre chemin, ne nous apporte strictement aucune information utile.

La recommandation est inutilisable.

Ce que nous aurions aimé apprendre, c’est justement comment trouver ce mot qui nous aidera à trouver notre chemin.

Vous voyez, à travers cet exemple, qu’est-ce qui fait la différence entre un contenu inexploitable et un contenu “actionnable”.

Le premier ne sert à rien, et ne fait qu’ajouter du bruit au bruit. Tandis que le second, nous sert à être plus performant.

Voici quelques autres règles pour produire des contenus performants :

  • Rédigez comme vos cibles parlent. Plus vous utiliserez les mots de vos cibles et plus vous leur facilitez la vie.
  • Utilisez le Storytelling et le Copywriting. Ils sont devenus incontournables, nous allons revenir sur ces deux notions un peu plus bas 👇.
  • Démarrez fort. Qu’il s’agisse d’écrit, d’audio ou de vidéo, vous n’avez que quelques secondes pour convaincre.
  • Évitez d’imposer des efforts à vos lecteurs. L’ux, l’ergonomie, la taille de la typo, la couleur… le moindre détail compte. 

Soyez donc attentif à tous ces détails si vous souhaitez que votre audience consomme vos contenus jusqu’au bout.

4. Utilisez le Storytelling et le Copywriting pour atteindre des temps de lecture indécents

Ne vous contentez pas de délivrer vos contenus platement, tentez de raconter une histoire, en d’autres termes de les storyteller.

Nous sommes tous et toutes cablé.e.s depuis notre plus jeune enfance pour écouter des histoires.

Peter Pan

Profitez-en.

Profitez des “biais cognitifs” qui font que nous plongerons dans vos contenus plutôt que de les zapper.

Quelques techniques sont super simples à apprendre.

Par exemple, nous avons en B2B souvent tendance à exposer rapidement le problème, et à nous épancher sur la solution.

C’est une erreur, cela donne des histoires faibles. C’est un peu comme si vous regardiez un Star Wars avec un dénouement (la solution) qui durerait les ¾ du film, ce serait assez ennuyeux en fait.

Storytelling

Si par contre, vous insistez sur le problème en donnant beaucoup de détails sur les risques encourus, votre audience sera mise sous tension et attendra la suite avec impatience. 

Elle accueillera donc la solution avec beaucoup plus d’appétit.

C’est une histoire forte.

Le Copywriting quant à lui consiste à trouver les mots qui font vendre.

L’exemple suivant est une capture d’écran de l’article de blog qui m’a permis de remporter le concours Blogueur-nés de Semrush.

Copywriting

Vous voyez que j’ai opté pour un titre un brin provocateur : “oubliez le SEO” alors que nous sommes sur un blog dédié au SEO.

Forcément, ça interpelle.

J’expose ensuite le problème : “50 % des recherches Google ne génèrent plus de trafic”.

Aie, aie, aie…

Puis je donne la preuve. Toujours important de donner la preuve de ce qu’on raconte.

Puis je réinsiste sur le problème.

Etc, etc.

Résultat des courses : 

Plusieurs dizaines de k vues après quelques jours de publication, et surtout un temps de lecture insolent de plus de 30 minutes !

Si vous souhaitez tout savoir sur le Storytelling et le Copywriting, vous pouvez consulter mon article : Copywriting & Storytelling [le Guide Complet].

Nous savons désormais comment créer des contenus efficaces.

Il faut désormais en faire la promotion. 👇

5. Comment Attirer un trafic de dingue ?

Pour attirer un trafic de dingue, vous n’avez pas 36 solutions.

Soit vous produisez beaucoup de contenus. 

Mais c’est compliqué.

Soit vous produisez un super contenu en quantité modérée, et vous en faites une promotion de dingue.

C’est à mon sens la meilleure option.

C’est la raison pour laquelle j’ai l’habitude de dire que si on passe 10 heures à produire un contenu il faut en passer 20 à en faire la promo.

Réexploiter ses contenus

Bien évidemment, cette promo comprendra le SEO, les médias sociaux, l’influence et pourquoi pas les canaux non digitaux.

Mais il s’agit là des techniques traditionnelles de promotion.

Nous allons nous intéresser essentiellement à des techniques plus originales auxquelles on pense moins souvent.

👉 La réutilisation ou la réexploitation de vos contenus.

La réutilisation est un moyen de capitaliser sur ses efforts.

Dans l’exemple suivant, vous voyez qu’un guide de 30 pages peut-être transformé en une bonne dizaine d’articles de blog. 

Eux-mêmes transformés en des dizaines de snacking contents pour alimenter vos médias médias sociaux (Linkedin, Twitter, Facebook…).

Les articles de blog vous permettront bien évidemment de jouer la carte du SEO.

Mais vous pouvez aussi décider d’en créer des podcasts en les lisant, d’en extraire de la dataviz ou des infographies.

Ils vous permettront aussi d’alimenter votre newsletter, mais aussi, pourquoi pas, vos commerciaux pour relancer des prospects éventuels.

Le guide pourra également être la base d’une animation d’un atelier ou d’un Webinar.

Vous pourrez aussi l’imprimer pour le distribuer lors de rendez-vous physiques.

Vous pouvez également un scénario qui consisterait à partir de vos articles de blog.

Si vous en avez suffisamment sur un même sujet, vous pouvez en faire une compilation, et proposer cette dernière sous forme d’un guide.

Le canal historique : le SEO

Concernant le SEO qui reste le canal historique de promotion du contenu, nous pouvons noter que Google cherche à travers plus de 200 critères à identifier et à bien positionner les meilleurs contenus.

Le SEO

Avec l’acronyme E-A-T, Google évalue l’expertise, l’autorité et la véracité d’un contenu et par là même celles de l’éditeur ou de l’auteur.

Avec Y-M-Y-L, il cherche à comprendre si le contenu peut avoir un véritable impact sur notre quotidien.

Alors là aussi, l’IA et la techno peuvent nous venir en aide.

Pour créer du contenu optimisé, il est essentiel de savoir ce qui marche le mieux dans les SERP. 

Et c’est précisément ce que révèle l’outil SEO Content Template.

SEO Content Template

Chaque modèle comprend des recommandations portant notamment sur la longueur du texte, le score de lisibilité, des mots-clés sémantiquement liés à inclure ou encore des backlinks cibles potentiels.

Un plugin “SEO Writing Assistant” est d’ailleurs disponible pour Drive ou WordPress afin d’intégrer ces recommandations directement dans votre environnement de travail.

SEO Writing Assistant

Les canaux “sortants” : OutReach et Inbound Sales

Pensez également à utiliser vos contenus en mode “OutReach ou Inbound Sales”. 

Les contenus peuvent et doivent en effet être utilisés par les commerciaux durant leurs démarches de prospection par email ou sur Linkedin, notamment.

Par exemple, Stefan Smulders, après m’avoir invité sur Linkedin, m’a proposé de consulter un de ses contenus.

Stefan Smulders Linkedin

Comme il a préalablement effectué un bon ciblage, l’article proposé correspondait à mes centres d’intérêt. 

Je l’ai donc consulté, et j’ai par là même découvert son offre.

N’hésitez pas également à tenter des coups sur les médias sociaux. En utilisant vos meilleurs contenus, vous pouvez obtenir des résultats assez spectaculaires.

Mais ne vous contentez pas des les proposer de manière traditionnelle, et évitez les enrobages corporate. 

Préférez là encore le storytelling et le copywriting pour obtenir de meilleurs résultats.

Vous voyez un exemple à travers cette publication que les résultats obtenus ont été plutôt bons.

Guide Comment Dompter Linkedin

Mais pour y arriver, j’ai copywrité mon approche : “avant sur Linkedin j’étais nul […] j’ai planché dur, j’ai compilé mes recherches dans un Guide […], blabla, blabla.

Du coup, beaucoup de personnes se sont identifiées à ma nullité, et se sont dit qu’il serait pas mal de bénéficier de mon travail acharné.

Ca a donné plus de 30k vues et surtout des centaines de leads en quelques jours.

D’ailleurs si le Guide vous intéresse, vous pouvez le télécharger ICI.

6. Comment Convertir ses Lecteurs en Leads ?

C’est le dernier étage de la fusée. 

Attirer un trafic de dingue c’est bien, mais ce n’est pas suffisant.

Il faut en convertir une bonne partie en leads.

Les bases de la conversion Web, c’est :

  • Un contenu de qualité
  • Un trafic de qualité
  • Des CTA intelligents (contexte)
  • Des Popups efficaces
  • A/B Testing

Concernant les CTA intelligents, ce qu’il faut ici retenir c’est la notion de “contexte”. 

Plus vos CTA seront contextualisés, et plus ils seront efficaces.

Prenons un exemple.

J’écris un article sur les bienfaits de la carotte, et je vous propose de télécharger un recueil de recettes sur le chou-fleur, vous risquez logiquement d’obtenir moins de leads que si vous aviez proposé un recueil de recettes sur la carotte.

Bon vous allez me dire que le chou-fleur c’est dégueulasse, vous n’aurez pas tord.

Mais plus objectivement, c’est le contexte qui prime. 

Dans le premier cas, le contexte n’est pas parfait, dans le second il l’est.

Il faut ensuite faire preuve d’un peu de créativité, et opérer beaucoup de test.

CRO

Dans l’exemple suivant, vous voyez qu’au démarrage de mes articles de blog, je propose souvent de les télécharger au format PDF. Mes articles sont très longs, ce qui justifie cette proposition.

Et bien ça marche, beaucoup de personnes téléchargent mes articles via ce CTA. Cela me permet de récupérer des adresses emails et surtout de connaître les personnes qui sont réellement intéressées par tel ou tel sujet.

Un autre exemple qui vous montre un CTA contextualisé. Je parle de mon guide Linkedin, du coup, je propose de le télécharger, et ça cartonne.

Landing Page

Vous pouvez également utiliser des popups. Vous voyez ici un popup qui s’affiche sur mon site Web et qui prend la forme d’une “roue de la fortune”. 

En laissant votre email, vous pouvez gagner mon ouvrage sur le Content Marketing ou un assessment gratuit.

Poup Up

Ce popup fonctionne plutôt bien, car j’obtiens quasiment du 9% de taux de transformation.

Il faut savoir qu’une bonne moyenne pour un popup se situe aux alentours de 6% de taux de transformation.

Je gère tous mes popups avec un outil que j’adore. Il s’agit de Wisepops.

Wisepops vous permet de gagner en agilité dans la gestion des popups en actionnant tous les paramètres qui conviennent à vos usages, tout en A/B testant différentes variantes afin de trouver les plus performantes.

Un must have !

Dans tous les cas, faites preuve de créativité, et testez, testez, testez !

Et puisqu’on parle de test, c’est une transition parfaite pour évoquer l’A/B testing.

Vous allez voir qu’à travers cet exemple, une simple variation peut conduire à une hausse importante des résultats.

Vous voyez ici une landing page qui me permet de convertir les visiteurs en abonnés. Cette landing me sert de page d’accueil sur l’URL “stephanetrupheme.com”.

Au démarrage, le nombre d’inscrits était très faible avec un taux de transformation d’environ 3%.

AB Testing

J’ai donc tenté de modifier la landing page pour améliorer améliorer la situation.

Je me suis donc dit : “puisque certaines personnes cherchent mon nom sur Google, c’est peut-être qu’elles ont envie de voir ma tronche”.

J’ai donc ajouté ma photo.

AB testing & CRO

Et hop, voyez l’incidence sur les résultats. La landing atteint désormais un taux de transformation proche des 30 % alors qu’il était péniblement à 3 ou 4 % par le passé.

Et le plus étonnant, dans l’histoire c’est que j’ai à peu près le même modèle de page sur mon site Web Captain Marketing.

Je me suis donc dit qu’il fallait que j’ajoute ma photo.

Et là, rien, nada aucune incidence…

Tout cela pour vous dire qu’il ne faut pas hésiter à tester et à être agile.

Voici les Key takeaways de l’article :

  • Vous ne pouvez plus vivre sur le digital sans contenu
  • Lorsque vous créez du contenu, pensez aux besoins de vos cibles avant de penser à vos offres
  • Apportez de la valeur, de la valeur, de la valeur
  • Utilisez des outils et de l’IA pour vous aider à trouver des idées de contenus 
  • Utilisez les techniques liées au storytelling et au copywriting
  • Travaillez vos taux de conversion pour générer un max de leads
  • Réexploitez vos contenus et faites-en une super promo

N’hésitez pas le commenter, le partager et à en débattre via les commentaires.

J’y réponds systématiquement.


10 commentaire sur l'article “Comment Créer des Contenus qui Font Vendre ?
6 Étapes pour s’y Mettre Facilement en 2020

    1. Merci @Sylvie 🙂 Je vais faire un peu de teasing mais mes 2 prochains contenus devraient vraiment te plaire et plaire à tes commerciaux. Il s’agira de l’alignement mkt / vente et ensuite des techniques pour optimiser ses taux d’ouverture de ses emails. Je te dirai quand ils seront en ligne !

    1. Merci @Sylvain. C’est une très bonne question 😁 Je me suis appuyé sur mon support de slides pour la conférence IMF20, donc en substance, c’est le discours que j’ai déroulé durant la conférence. Je n’ai jamais réellement fait le calcul, mais j’estime qu’en moyenne je passe 10h sur mes articles de blog qui sont longs : idéation, recherches, travail d’écriture, optimisation, publication. C’est long, mais c’est la raison pour laquelle il faut réexploiter à fond ses contenus. Par exemple, celui-ci a donné lieu à une conf, des ateliers, peut-être prochainement un webinar, un podcast… Je le remettrai à jour dans un an pour le publier à nouveau et lui donner une nouvelle vie. Pensez à vous abonner à ma newsletter si ce n’est pas encore fait 😁

  1. Bravo Stéphane, c’est très rare de voir un contenu aussi qualitatif et actionnable en français ! Super impressionné par l’effet de l’ajout de ta photo sur ta LP.

    1. Merci @Greg 😊 pour l’effet de l’effet de la photo, c’est normal, il n’y a que des filles qui s’abonnent 🤪 Bon je déconne hein 😁

  2. Super article Stéphane, merci.
    Je n’ ai malheureusement pas pu assister à ta conférence, mais pas de doute sur le fait que ça devait être top 🙂.
    Le plus difficile reste de garder le cap (les résultats n arrivant pas tout de suite) et de trouver le temps de produire des contenus aussi qualitatif que les tiens (voir plus quali pour te piquer tes positions SEO 😋).

    1. Merci @Cyrille, tu as tout à fait raison, c’est un marathon plus qu’un sprint. Il n’y a pas de recette miracle. Il faut du temps, de l’organisation, des efforts et probablement un peu de passion. Bon, ne me pique pas trop de positions SEO, ce blog n’a finalement que quelques mois, je n’en ai pas encore beaucoup 😜

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page